PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 10 juillet 2020 | AIP

La SODEFOR de l’Agnéby-Tiassa déplore le manque de collaboration des populations

Agboville – Le Directeur régional du centre de gestion forestière de la Société de développement des forêts (Sodefor) d’Agboville, colonel Moumouni Lougué, dont la zone de compétence va au-delà de l’Agnéby-Tiassa, dénonce le manque de collaboration réelle des populations riveraines dans la lutte contre les infiltrations et la sécurisation des forêts classées dont il a la charge.

Dressant un bilan des activités menées l’année dernière par ses services, le colonel Moumouni a indiqué mercredi dans le cadre de la conférence mensuelle des directeurs régionaux que malgré le manque d’engagement véritable des riverains, le centre de gestion a pu mettre la main sur une cinquantaine de personnes indélicates.

Ces personnes, a-t-il dit, ont été appréhendées et condamnées à des peines privatives parce qu’elles se livraient à des défrichements illégaux, nuitamment ou pendant les jours non ouvrables dans les forêts classées.

Par ailleurs, il est revenu sur les missions essentielles du centre de gestion forestière. A savoir, mener des actions de sensibilisation avec l’appui des autorités administratives afin de débarrasser les forêts classées des infiltrés clandestins, développer un réseau d’information entre la Sodefor et les populations riveraines pour réduire les défrichements et initier des plans d’aménagement dans ces forêts, etc.

Selon l’orateur, il s’agit de faire en sorte que ces actions de sensibilisation et/ou de répression des infractions forestières contribuent d’une part à atténuer les gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, et d’autre part à restaurer la couverture forestière de la Côte d’Ivoire, à travers des opérations de reboisement dans les 32 forêts classées que gère le centre de gestion d’Agboville dans près de sept régions administratives.

La conférence mensuelle des directeurs régionaux et départementaux est un cadre d’échanges institué par le préfet de région pour permettre le partage d’informations ou de savoirs à l’échelle régionale ou nationale.

(AIP)

yy/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ