x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 19 octobre 2020 | Le Nouveau Réveil

Désobéissance civile sur l’axe Tiebissou -Didievi : Des chefs de village convoyés pour Ouattara, refoulés par les jeunes

Des dizaines de chefs de village du canton N'Zipri du département de Didievi, dont le nombre exact n'a pas été révélé, ont été bloqués, vendredi dernier, à Lomokankro à 24 kilomètres de Tiébissou, en partance pour Bouake où le Président Alassane Ouattara animait son premier meeting malgré la grogne de l'opposition ivoirienne qui conteste toujours, son éligibilité. Leurs différents cars ont buté sur l'intransigeance des jeunes de la région qui ont fait des barricades relativement au mot d'ordre de désobéissance civile, lancé par le président Henri Konan Bédié et mis en application, justement, dans ledit village. Au total, ce sont une centaine de têtes couronnées qui n'ont pas pu rallier la ville de Bouaké, capitale du RHDP, ce vendredi, qui y déroulait ses arguments en dépit du caractère provocateur de la candidature de son candidat selon l'opposition ivoirienne. L'acte de bravoure des jeunes est un camouflet au mensonge des cadres du Rhdp de la grande région du centre qui font comprendre au président Alassane Ouattara leur mainmise sur cette partie de la Côte d’Ivoire, totalement acquise au PDCI.

De ce qui précède, et au vu desdits barrages, certains chefs du canton Ahitou de cette partie, dans le périmètre de Didievi et aux alentours de Lomokankro, ont préféré, quant à eux, ne même pas bouger au regard de ces obstacles qui les empêchent de facto à effectuer cette mission de la honte qui est une obligation parce que la chefferie, selon la constitution ivoirienne, doit être neutre et loin des chapelles politiques. Remarquons que depuis une semaine, la Côte d'Ivoire est en ébullition face à la candidature du président Alassane Ouattara que l'opposition ivoirienne qualifie d'irrégulière. Cette région convoitée par le RHDP est orpheline pour ce parti à cause de l'absence prolongée du président du Senat, Jeannot Ahoussou, sa région de prédilection. Sa longue absence sur le terrain redonne de la vigueur au PDCI qui n’y a jamais été contesté... réellement. Didievi et Tiébissou restent au PDCI, selon les militants de ce parti politique dans cette région du centre. Au total, le soutien des chefs des cantons N'Zipri et Ahitou, à la candidature de Ouattara a été fortement perturbé par la colère des populations qui appliquent à la lettre les mots d’ordre de la désobéissance civile.

Célestin Allah B .N Dri
Journaliste professionnel

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ