x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 31 octobre 2020 | APA

Présidentielle ivoirienne: l’opposition déplore des morts et dénonce une "parodie" d’élection

© APA Par Marc Innocent
Scrutin présidentiel: déclaration des partis politiques d`opposition
Abidjan le 31 Octobre 2020. Le porte-parole de la plateforme des partis politiques d`opposition, Pascal Affi N`guessan était face à la presse nationale et internationale pour dresser le bilan partiel du mot d`ordre de "Désobéissance civile".
L'opposition ivoirienne qui conteste la présidentielle du 31 octobre 2020, tenue en dépit de son mot d'ordre de "boycott actif", déplore des morts, a indiqué samedi son porte-parole Affi Nguessan, dénonçant une "parodie" d'élection, face à la presse.

Img : Présidentielle ivoirienne: l'opposition déplore des morts et dénonce une parodie d'élection
"Nous déplorons encore une fois des morts là où il y a eu des affrontements", a dit M. Affi Nguessan, annonçant "une douzaine de morts à l'heure actuelle dont quatre dans la Région du Goh et deux dans la sous-préfecture de Niablé, plus Azaguié et d'autres localités".

Selon M. Affi Nguessan, "il n'y a pas eu d'élection en Côte d'Ivoire" et l'opposition "ne se sent pas concernée par ce qui s'est passé aujourd'hui (car) dans forme, il n' y a pas eu d'événement".

Il s'agit d'un "coup d'Etat constitutionnel et électoral qui a été un échec", a-t-il martelé, avant d'ajouter que "les Ivoiriens refusent de s'associer à cette mascarade d'élection".

Des matériels électoraux ont été détruits par endroits dans le pays. À l'intérieur du pays, l'opposition note qu'à l'Est, 90% des bureaux de vote ont été fermés de même qu'à l'Ouest de la Côte d'Ivoire.

"Dans l'ensemble, nous pouvons dire que le mot d'ordre de désobéissance civile a été suivi dans leur grande majorité par nos compatriotes qui n'ont pas été au vote", a indiqué le porte-parole de l'opposition.

M. Affi, candidat du Front populaire ivoirien (FPI) et Henri Konan Bédié, candidat du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), se sont abstenus de prendre part à la présidentielle, décriant les conditions du processus électoral.

Sur quatre candidats retenus par le Conseil constitutionnel, seulement le chef de l'Etat sortant Alassane Ouattara dont la candidature est contestée et Kouadio Konan Bertin dit KKB ont participé à ce scrutin.

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, a indiqué samedi en début après-midi qu'"à peine 30 à 40 bureaux de vote ont été saccagés" sur 22 381 que compte le pays dans le cadre de la présidentielle.

AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ