x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 1 novembre 2020 | Abidjan.net

Scrutin présidentiel : l’opposition ivoirienne appelle à l’ouverture d’une transition civile pour l’organisation d’une élection présidentielle

© Abidjan.net Par Marc Innocent
Scrutin présidentiel: point de presse de l`opposition ivoirienne
Abidjan le 1er Novembre 2020. Le porte-parole de la coalition des partis politiques de l`opposition ivoirienne, Pascal Affi N`guessan, a animé un point de presse ce dimanche à la résidence du Président Henri Konan Bédié.
" Les partis et groupements politiques de l’opposition appellent à l’ouverture d’une transition civile afin de créer les conditions d’une élection présidentielle juste, transparente et inclusive" a déclaré Pascal Affi N’guessan, porte-parole de la plate-forme de l’opposition ivoirienne en début d’après-midi de ce dimanche 1er novembre à Cocody, à la résidence du président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié.

Selon l’opposition, le processus électoral a été organisé de manière "illégale" tant dans la forme que dans le fond. Ce qui l’a poussé à ne pas prendre part à cette élection qu’elle taxe de " parodie de l’élection". En effet, l’opposition juge non équilibré la commission électorale indépendante, organe en charge de l’organisation de cette élection. Mais également accuse Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat " ce qui interdit la Constitution ivoirienne ".

Pour l’opposition ivoirienne, tout est clair. " le mandat Alassane Ouattara est fini depuis le 31 octobre 2020". C’est pourquoi, elle invite la communauté internationale à en prende acte. Le porte-parole de l’opposition ivoirienne a par ailleurs appelé toute la nation ivoirienne à faire barrage aux actions du chef de l’État sortant Alassane Ouattara

Les partis de l’opposition ivoirienne ont par ailleurs déploré les morts suite aux manifestations qui ont émaillé le scrutin." le déroulement du scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 a été entaché de nombreuses irrégularités notamment, la non opérationnalité de nombreuses commissions locales et de bureaux de vote. La suppression irrégulière de nombreux lieux de vote. La non participation de plus de 90% des électeurs au scrutin" a déclaré Pascal Affi N’guessan.

Pour l’opposition ivoirienne, les statistiques avancées par le premier responsable de la CEI sont "erronés" car selon Affi N’guessan " ce scrutin a enregistré un taux de 10% de l’électorat".

Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ