x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 6 novembre 2020 | AIP

Présidentielle 2020 : L’opposition invitée à éviter au pays une spirale de violence

© AIP Par Didier ASSOUMOU
Présentation de voeux du conseil régional du Worodougou au secretaire général par interim du RDR
Mardi 03 janvier 2015. Abidjan. Le président du conseil régional du Worodougou, Bouaké Fofana, a conduit une délégation des cadres de la région au siège du RDR afin presenter les voeux du conseil régional au secrétaire général par interim du RDR, Amadou Soumahoro.
Divo – Dans un communiqué, lu par le secrétaire général de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, sur le plateau du journal de 20H00 de la télévision nationale publique (RTI 1), du jeudi 05 novembre 2020, le président de cette institution, Amadou Soumahoro, invite les leaders de l’opposition ivoirienne à la responsabilité, afin d’éviter au pays une spirale de violence, après le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020.

« J’appelle l’opposition politique à la responsabilité et à la raison, pour éviter à notre pays de retomber dans une spirale de violence, après les efforts importants déployés au cours des dernières années par le président de la République et le gouvernement pour garantir la paix et la stabilité dans notre pays », a déclaré Amadou Soumahoro.

Cette interpellation du président de l’Assemblée nationale intervient dans un contexte, où l’opposition politique a lancé un appel à la désobéissance civile et annoncé la mise en place d’un Conseil national de transition, avec la constitution prochaine d’un gouvernement parallèle de transition, refusant ainsi de reconnaître l’organisation du scrutin présidentiel qui vient d’avoir lieu, ainsi que le candidat élu, à savoir le président Alassane Ouattara.

« J’invite de manière pressante l’opposition à saisir la main tendue du gouvernement et à retrouver sa place dans le jeu démocratique, pour épargner à nos populations les affres d’un autre affrontement fratricide », a plaidé le chef du parlement.

Il a noté que ces élections présidentielles qui viennent de se tenir ont été « libres, transparentes, démocratiques » et reconnues comme telles par la majorité des observateurs nationaux et internationaux. « Il est impérieux pour tous les acteurs politiques de respecter le choix démocratique du peuple », a insisté Amadou Soumahoro.

(AIP)

jmk/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ