x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le lundi 9 novembre 2020 | AIP

Alassane Ouattara vainqueur au premier tour de l’élection présidentielle (Conseil constitutionnel)

© AIP Par Marc Innocent
Présidentielle 2020: le Conseil Constitutionnel proclame le résultat définitif du scrutin
Abidjan le 09 Novembre 2020. Le Président du conseil Constitutionnel, Koné Mamadou,, a proclamé ce lundi, le résultat définitif du scrutin comptant pour l`élection du Président de la République.
Le Conseil Constitutionnel a proclamé, lundi 9 novembre 2020, le candidat du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la Paix (RHDP), Alassane Ouattara, vainqueur au premier tour de l'élection présidentielle, avec 3 031 483 voix obtenues, soit 94,27% des voix.

Le taux de de participation à ce scrutin est de 53,90%, selon le Conseil constitutionnel, précisant que le nombre d'inscrits s'élève à 6 066 441 dont un total de 3 269 813 de votants. Les suffrages exprimés étaient de 3 215 999 votants.

Le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin arrive en deuxième position avec 1,99 % des voix soit 64 011 votants. Henri Konan Bédié a obtenu 1,66 % soit 53 330 voix et l'ex-Premier ministre, Pascal Affi N'Guessan 0,99 % soit 31 986 voix. Ces deux derniers ont appelé à boycotter le scrutin, dénonçant la candidature du président sortant, Alassane Ouattara.

Pour le président du Conseil constitutionnel, Koné Mamadou, " aucunes irrégularités graves de nature à entacher la crédibilité et à altérer sa nature n'ont été constatées, lors de cette élection présidentielle. " Ni la constitution, ni le code électoral n'impose au juge constitutionnel un nombre minimum d'électeurs ou de bureaux de votes opérationnels desquels, il doit faire dépendre la validité du scrutin du Président de la Republique", ont reconnu les juges du Conseil constitutionnel.

Le président du Conseil constitutionnel avait appelé les candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, à faire connaître leurs réclamations éventuelles concernant la régularité du scrutin ou de son dépouillement, après la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale indépendante (CEI), mardi 3 novembre 2020.

Aucunes observations des partis politiques n'ont été faites durant cette période, a fait part le Conseil constitutionnel ivoirien.

(AIP)

nmfa/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ