x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le jeudi 31 décembre 2020 | AIP

Retro 2020 : Le sport, facteur de cohésion sociale et de paix entre les populations de Bondoukou

Bondoukou – l’organisation de nombreuses compétitions sportives à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo), ponctuées par des messages de paix et de « Vivre ensemble » a fortement contribué au renforcement de la cohésion sociale entre les populations de Bondoukou, pendant l’année 2020.

Des compétitions sportives pour promouvoir la cohésion sociale

La paix et le renforcement de la cohésion sociale est un préalable au développement. Et, l’ONG « Aide et Action » l’a bien compris en initiant, en octobre, une compétition sportive à Bondoukou pour promouvoir la paix et la formation professionnelle.

Cette compétition, financée par l’ambassade de France en Côte d’Ivoire et mise en œuvre par l’ONG « Soleil levant/ Education" s’inscrit dans le cadre d’un projet dénommé Service de coopération et d’action culturelle et projet innovant des sociétés civiles et coalition d’acteurs en Côte d’Ivoire (SCAC- PISCCA).

Elle a rassemblé sur un même terrain sept équipes féminines et masculines issues des lycées 1 et 2, du collège « Dua Kobenan », du centre de formation professionnelle (CFP), de l’Institut de formation et de l’éducation féminine (IFEF), de l’Agence nationale de développement rural (ANADER) et des ateliers artisanaux de Bondoukou.

Ces équipes se sont s’affrontées dans la discipline de football maracana jusqu’aux phases finales qui se tiendront en février 2021. L’objectif était d’amener les jeunes athlètes à cultiver l’amour, la joie de vivre et à rejeter la violence sous toutes ses formes.

Le président de l’ONG « Soleil levant/Education », Christophe Gnangbo, s’est félicité de la mobilisation et de l’engouement autour de cette compétition qui fortement contribué à maintenir un climat de paix surtout entre les jeunes de Bondoukou.

La Jeunesse sportive et culturelle de Bondoukou (JSCB) a également voulu s’inscrire dans ce mouvement de cohésion sociale en organisant, en novembre, un tournoi de football maracana de « l’Amitié de l’Est », qui a réuni 16 équipes venues d’Abidjan, Abengourou, Agnibiliékro, Tanda, Transua, Koun-Fao, Bondoukou et Bouna.

L’initiateur de ce tournoi Gbané Ali, président de la JSCB avait indiqué que ce tournoi visait à renforcer la cohésion sociale et la paix entre les jeunes de Bondoukou après les troubles et actes de violence qu’avait connus la Côte d’Ivoire, lors de l’élection présidentielle du 31 octobre.

Les jeunes de Bondoukou ont été invités au « vivre ensemble » à travers le sport qui demeure un facteur de rapprochement et à œuvrer pour la paix sans laquelle aucun développement harmonieux n’est possible.

Des infrastructures sportives pour les élèves de Bondoukou

L’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU) qui œuvre depuis plusieurs années pour le développement du sport et la promotion des talents s’est investi dans la réhabilitation de nombreuses infrastructures sportives aux lycées modernes 1 et 2 de Bondoukou.

Ces infrastructures concernent des terrains de football, basketball, volleyball, handball, des aires de courses, des terrains de saut en hauteur et triple sauts, dotées également en matériels d’équipement, selon les disciplines sportives au programme scolaire.

Elles permettront aux élèves de se focaliser sur le sport, facteur de rapprochement, en se détournant des actes de violences et d’incivisme qui perturbent souvent le déroulement normal de l’année scolaire.

Au total, 25 établissements secondaires sont concernés par la première phase du programme financé par l’Etat de Côte d’Ivoire. La deuxième phase est prévue pour l’année 2021-2022 et concerne 69 établissements scolaires répartis sur toute l’étendue du territoire national.

(AIP)

zaar/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ