x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 16 février 2021 | Abidjan.net

Réconciliation nationale : le ministre KKB définit ses priorités face aux patrons de presse

© Abidjan.net Par DR
Réconciliation nationale : le ministre KKB définit ses priorités face aux patrons de presse
Le Ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin (KKB) a reçu ce lundi 15 Février 2021, les patrons de presse à la salle de conférence du dit ministère., pour leur partager sa vision au sein du gouvernement.

En présence d’une trentaine de Rédacteurs en chef, Directeurs de publication et Représentants de médias internationaux, KKB a indiqué que sa « seule priorité » est de « préserver la paix » en Côte d’Ivoire.

« Je n’envisage rien en dehors du dialogue », a précisé le ministre de la réconciliation, candidat lors de la présidentielle d’octobre 202O. Aussi, il dit pouvoir réussir sa mission avec l’aide des médias, 4ème pouvoir qu’il souhaite voir être son 1er partenaire pour l’accompagner dans cette crise ivoirienne qui « a assez duré ».

Selon le ministre Kouadio Konan Bertin, il y a un temps pour la belligérance et un temps pour faire la paix ; c’est pourquoi il ne souhaite ne plus « revivre le cauchemar vécu les années passées » pendant les législatives qui s’annoncent pour le 6 mars prochain.

Au titre de sa mission, KKB a annoncé une prochaine visite à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, les ex détenus de La Haye acquittés après leur procès à la Cour Pénale Internationale (CPI). Il entend également rencontrer les exilés politiques refugiés au Ghana voisin, afin de favoriser leur retour au pays. Pour KKB, la réconciliation nationale ne saurait se faire sans la justice.

« La réconciliation ne signifie pas négation de la justice, la Côte d’ivoire doit demeurer un État de droit », a-t-il précisé.

Il a soutenu que le fait d’avoir été reçu par le président Henri Bédié, après sa nomination, augure des lendemains meilleurs quant à sa réconciliation avec « son père ».

Concernant la vague suscitée par sa nomination, le ministre a dit attendre d’être jugé à l’arrivée. Tout en affichant un optimisme dans le succès de sa mission, le ministre a promis de « faire ce qu’il peut » avant d’indiquer que « la volonté du Chef de l’Etat à aller à la réconciliation et à la Paix » est une opportunité pour la Côte d’Ivoire.

Rk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ