PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 11 avril 2021 | RFI

Bombardement de Bouaké: le général Poncet, chef de la force Licorne, à la barre

© RFI Par DR
L`un des deux Sukhoi-25 ayant servi au bombardement du camp de Bouaké
Qui a ordonné aux pilotes de tirer sur le camp français ? Cette question qui hante les victimes du bombardement de Bouaké et leurs proches depuis plus de 16 ans a été posée vendredi 9 avril aux plus hautes autorités militaires françaises de l’époque : le général Bentegeat, chef d’état major des armées et le général Poncet, commandant de la force Licorne en Côte d’Ivoire.

Les premiers mots du général Poncet sont pour les victimes : « J'espère que je pourrais apporter les réponses qu’elles attendent depuis 17 ans », indique le général Poncet, avant de dérouler lui-même les questions. « D’abord qui sont les auteurs ? On le sait, même s’ils ne sont pas dans le box. L’ont-ils fait sciemment ? Oui. Mais pas de leur initiative, donc qui sont les... suite de l'article sur RFI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ