PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 16 mai 2021 | AIP

Des acteurs politiques de la délégation départementale RHDP de Bouaké 2 pas d’accord pour son intégration à la coordination régionale de Gbêkê 1

Des acteurs politiques de la délégation départementale RHDP de Bouaké 2, notamment, les délégués départementaux et associés, ont marqué samedi 15 mai 2021 leur « profond désaccord » au projet d’intégration de cette délégation à la coordination régionale RHDP de Gbêkê 1 comme le demandent certains secrétaires de section. à la solde du PCA de l’office nationale de l’eau potable (ONEP) et coordonnateur régional associé de Gbêkê 2, Louis Kouakou-Habonouan.

« Nous voulons, à partir de cet instant, marquer notre profond désaccord à cette démarche inopportune et inféconde », indiquent-ils dans une déclaration dont copie est parvenue à l’AIP dimanche 16 mai 2021.

Les délégués départementaux et associés, les délégués sous-préfectoraux et associés, les délégués communaux et associés et les secrétaires de sections, signataires de cette déclaration, accusent le PCA de l’office national de l’eau potable (ONEP) et coordonnateur régional associé de Gbêkê 2, Louis Kouakou-Habonouan, d’être le véritable instigateur de cette tentative de déstabilisation de la délégation départementale RHDP de Bouaké 2 orchestrée par « certains secrétaires de sections à sa solde ».

A les en croire, le PCA de l’ONEP veut créer une situation de méfiance entre les deux coordinations régionales RHDP de Gbêkê 1 et Gbêkê 2 dirigées respectivement par les ministres Amadou Koné et Jean Claude Kouassi. Ils affirment être décidés et déterminés à ne pas laisser prospérer une situation qui pourrait nuire aux intérêts du parti des houphouëtistes.

(AIP)

rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ