PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 19 mai 2021 | APA

Un procès visant Soro et 19 de ses proches s’ouvre à Abidjan mercredi

© APA Par Marc Atigan
Premiere conférence de presse de Soro Guillaume après sa démission de l’assemblée nationale
Abidjan le 15 Février 2019. Conférence de presse de l`Ex Président de l`Assemblée Nationale, Guillaume Kigbafori Soro (Photo) à sa Résidence de Marcory.
Un procès visant Guillaume Soro et 19 de ses proches, accusés de "complot contre la sûreté de l'État", s'ouvre mercredi au tribunal criminel d'Abidjan-Plateau.


Il est reproché à ces personnes dont certaines sont incarcérées et d'autres actuellement hors du pays, d'avoir fomenté un "complot contre la sûreté de l'État".

Le parquet les poursuit en outre pour "participation à une bande armée sans y exercer aucun commandement, détention sans autorisation d'armes à feu de la première catégorie et d'actes de manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique".

Les accusés sont Guillaume Soro, ex-président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Alain Lobognon, Affoussiata Bamba Lamine, Koné Kamaraté Souleymane, Kassi Kouamé Jean-Baptiste, Zebret Souleymane, Kamagaté Adama, Silué Neguerdjomon Emmanuel.

Au banc des accusés, l'on a également Bamba Souleymane, Dosso Seydou, Koné Ardjouma, Traoré Lamine, Fofana Kouakou, Soro Yedjossigue Simon, Sekongo Kouleyeri Simon, Traoré Babou, Sess Soukou Mohamed, Touré Moussa, Issiaka Fofana et Soro Porlo Rogobert.

L'avocat et conseil de ces accusés est maître Calixte Esmel. Les personnalités poursuivies ont été arrêtées à Abidjan, pour la plupart, le 23 décembre 2019.

AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ