x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 3 septembre 2021 | AIP

Les populations saluent le démarrage effectif des travaux de bitumage de l'axe Agnibilékrou - Takikro

Abengourou - Longtemps attendus, les travaux de bitumage de la route Agnibilékrou - Takikro - frontière du Ghana, longue de 34 km, ont effectivement démarré et se poursuivent, à la grande joie des opérateurs économiques et des populations riveraines, a constaté l'AIP, jeudi 02 septembre 2021.


Les engins travaillent au quotidien sur le tronçon sans discontinuer, sous le soleil et la pluie. Les travaux de bitumage sont à l’étape de réalisation d’ouvrages lourds, de terrassement, de nivellement et de pose de buses.


Cette route internationale reliant la Côte d’Ivoire et le Ghana, jamais bitumée, enregistrait pourtant un flux énorme de marchandises. Elle est aujourd’hui dans un état de dégradation avancé où jonchent de gros trous.


L’axe a été abandonné par les cars, les camionneurs et les opérateurs économiques du Nord et de l’Est ivoirien, plus proche du poste douanier de Takikro. Ils ont fait le choix de la longue distance en passant par Abidjan pour atteindre le post de Noé, en dépit des frais supplémentaires que cela occasionne.


« Aujourd’hui, le début des travaux de bitumage, le rêve vieux de 60 ans, se réalise sous nos yeux », se réjouit Kadio Ebi du village de Presso. Cette expression de joie est partagée par les populations de Presso, de Demba Attakro, de Tienkoikro, de Broffouédou et d’Ifo, des villages traversés par la route menant au dernier poste douanier de Takikro, à l’Est.


Le président des jeunes du village de Takikro, Sambou Ouattara, estime que c’est une fierté pour la Côte d’Ivoire et pour le village frontalier de Takikro qui attendait cet ouvrage depuis des années, pour changer son image et booster son développement.


L'axe Agnibilékrou Takikro en phase de terrassement


De son côté, le président du syndicat des transporteurs de Takikro, Koffi Kouamé Adama, remercie le président de la République, Alassane Ouattara, qui a décidé de bitumer « la route historique ». Le travail à peine entamé donne déjà une visibilité de la reprise du trafic et des activités. « Déjà, avec le terrassement de la route, nous mettons 50 minutes pour rallier Agnibilékrou au lieu de deux heures par le passé », fait remarquer Koné Idrissa, un chauffeur de minicar communément appelé Massa. Il signale l’arrivée de nombreux véhicules qui avaient cessé d’emprunter la route de Takikro.


« Nous attendons avec impatience de voir seulement notre route revêtue de bitume », lance Kouassi Kouamé Narcisse. L'étudiant en vacances à Takikro soutient que le bitumage de la route de Takiro - Agnibilékrou va accroître les activités et redynamiser le trafic dans le zone.


Lancés officiellement le 21 octobre 2020, les travaux de bitumage ont effectivement démarré six mois après. La route Agnibilékrou - Takikro - frontière ghanéenne (34 km) aura une largeur de sept mètres avec deux fois une voie, avec un accotement d’un mètre et demi de part et d’autre. Le délai d’exécution de l’ouvrage est de 30 mois. Le coût de réalisation est de 18, 800 milliards de Francs CFA.


(AIP)


nam/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ