PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 17 septembre 2021 | AIP

Plaidoyer pour la libération de six personnes détenues suite à un conflit foncier à M’Bengué

© AIP Par DR
Symbole de justice

Korhogo - Le chef du village de Zangbanou (15 km de M’Bengué), Coulibaly Madou plaide pour la libération de six personnes de son village arrêtées depuis mi-juillet et détenues à Korhogo suite à un conflit foncier entre son village et Volonloho, une localité voisine.


« Nous avons eu un conflit foncier avec nos voisins qui a conduit à des affrontements entre les populations de Zangbanou et de Volonloho au sujet d’une parcelle de rivière. Nous appelons les autorités à tout mettre en œuvre pour les libérer pour apaiser la tension entre les deux villages qui sont des villages frères » a indiqué le chef du village dans un entretien, mercredi 15 septembre à l'AIP.


Début juillet des habitants de Volonloho et des agriculteurs de Zangbanou se sont affrontés dans une rizière d’environ deux ha. La propriété de la parcelle est revendiquée par les populations de Volonloho. Le conflit qui s’est déroulé au champ, s'est déporté par la suite au village. Ainsi le 08 juillet 2021, des habitants de Volonloho se rendant au marché de M’Bingué auraient été violentés à Zanganou.


Les présumés meneurs ont été arrêtés. Leur libération apparaît comme la voie de décrispation de l’atmosphère entre les deux villages voisins, selon le chef traditionnel.


La brigade de gendarmerie de M'Bengué affirme qu'ils ont été arrêtés pour obstruction de la voie publique et non pour le conflit foncier.


ss/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ