PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 23 septembre 2021 | Abidjan.net

5ème édition du Salon international de la Géomatique: les experts planchent sur l'apport des nouvelles technologies et de la géo-information dans la gestion des crises

© Abidjan.net Par PR
Ouverture de la 5e édition du salon international de la Géomatique
Abidjan le 23 septembre 2021. La 5e édition du Salon international de la Géomatique, prévue du 22 au 24 septembre, a été officiellement ouverte ce jeudi à la Caistab au Plateau.

Les grandes articulations de la cinquième édition du Salon international géomatique 2021, organisée en semi-virtuel, ont été officiellement lancées ce jeudi 23 septembre 2021 à l’auditorium de la Caistab d’Abidjan-Plateau en présence de plusieurs membres du gouvernement ivoirien.


Le parrain de ce rendez-vous de la géomatique, Pr Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a dans son propos introductif salué les organisateurs pour l'organisation de ces journées de réflexions. À en croire le ministre Adama Diawara, l’intérêt de cette cinquième édition réside dans le thème "l'apport des nouvelles technologies et de la géo-information dans la gestion des crises". Selon le parrain, à l'endroit de ceux qui se poseraient la question de savoir ce que c’est que la géomatique, ''il faut savoir que c’est une technique qui associe l’informatique à la gestion, au stockage et aux transferts des données géographiques. Rien que la définition de la géomatique, vous dit déjà quel intérêt ça peut avoir pour notre vie de tous les jours », a-t-il souligné. Aux dires du Pr Adama Diawara, les crises à savoir écologique, climatique, sanitaire, environnementale, sécuritaire que vit le globe terrestre, nécessitent des solutions tangibles. « Quand on a des instruments tels que la géo-information qui nous permet de prévenir ou  de gérer la crise de façon efficiente en permettant aux gestionnaires de la crise de prendre des décisions appropriées, vous comprenez bien l’intérêt de la géomatique pour notre vie'' a-t-il assuré. 


À sa suite, le directeur général du Comité national de télédétection et d’information géographique (CNTIG), commissaire général de Géomatique 2021, Dr Edouard Fonh-Gbéi, a pour sa part rappelé l'objectif de ses assises. Selon lui, ce Salon international géomatique vise à proposer un ensemble de méthodes, de modes d'organisation, de techniques et de gestion des crises. Ainsi au cours de ces trois jours portant sur plusieurs sous-thèmes, les acteurs de développement sur les outils géospatiaux de gestion de crises seront sensibilisés. 

Les échanges permettront également d'outiller les acteurs sur la gestion et la connaissance des technologies modernes de prévention des crises. 


Il a par ailleurs souligné la maturité de ce Salon qui selon lui pendant dix ans, a pu contribuer à la résolution de plusieurs crises. ''Cela fait 10 ans que nous organisons ce Salon. Nous sommes à la 5ème édition, aujourd’hui, nous sommes en phase de maturité... Il faut qu’il y ait plus de maturité, plus d’experts qui connaissent la matière dans le cas d’espèce afin de voir comment la géomatique peut résoudre des problèmes de crise », a confié le Commissaire général.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ