PUBLICITÉ

Sciences Publié le vendredi 22 octobre 2021 | Le Patriote

Interview / Kalil Konaté (PCO), à propos de la journée d’hommage au chef de l’Etat : «Pourquoi la région du Hambol rend hommage au président Alassane Ouattara »

© Le Patriote Par DR
M. Ibrahim Kalil Konaté, Président du Conseil régional du Hambol et Président du Comité d’organisation

Les populations de la Région du Hambol se donnent rendez-vous à Katiola, ce samedi 23 octobre 2021, pour une cérémonie d’hommages et de reconnaissance au chef de l’Etat, Alassane Ouattara. A quelques heures de l’évènement, M. Ibrahim Kalil Konaté, Président du Conseil régional du Hambol et Président du Comité d’organisation situe, dans cet entretien, les enjeux d’une telle initiative.   

 

 

Vous organisez une journée d'hommage au chef de l'Etat. Qu'est-ce qui motive votre démarche ?

 

Ibrahim Kalil Konaté : Je vous remercie pour l’opportunité que vous nous donnez de nous exprimer sur cet évènement important qui aura lieu demain samedi 23 octobre à Katiola, Chef-Lieu de Région. Cette journée d’hommages est la manifestation sans cesse renouvelée de la reconnaissance des populations à l’endroit du Président et de son Gouvernement. Pour rappel, le 7 juillet 2018, les populations de la région du Hambol avaient organisé une journée d’hommages au Président Alassane Ouattara et c’était à Dabakala. Je me souviens aussi que lors de la visite d’Etat en 2019, j’avais dit que si nous, populations du Hambol, devions tenir compte des actions du Gouvernement, nous ferions des cérémonies d’hommages tournantes dans les différents départements de la Région. Pour tout dire, ce sont toutes nos villes qui ont bénéficié d’un bien-être et d’un mieux-être depuis 2011. En Afrique, c’est de tradition, dire merci quand on est satisfait, est aussi une vertu. L’action que nous posons demain est un encouragement au Président de la République afin qu’il fasse plus. 

 

Quelles seront les grandes articulations de cet événement ?

 

I.K.K. : Ce vendredi 22 octobre, déjà, nous organisons une nuit artistique. Des artistes d’envergure nationale mais aussi des artistes du terroir (des départements de Katiola, Dabakala et Niakara) viendront communier avec les jeunes. Cette nuit sera meublée par une projection de films sur les réalisations du Président Alassane Ouattara au profit des populations du Hambol. Vous savez, certaines personnes parlent sans connaitre la Région, donc les réalisations qui y ont été faites. Ce sera l’occasion pour tous, de savoir que nous sommes fiers de l’action de ce bâtisseur dans notre région. Demain samedi, ce sera le grand rassemblement. Nous attendons des milliers de personnes. Elles seront conduites par l’ensemble des chefs de canton et de village du Hambol. Avec eux, il y aura les cadres de toutes les obédiences, qui viendront communier avec les officiels et témoigner leur attachement au chef de l’Etat. 

 

De façon concrète, en dix ans de gouvernance, qu'est-ce que Alassane Ouattara et son gouvernement ont apporté à votre région ?

 

I.K.K. : Les réalisations concrètes sont nombreuses ! Et cela, dans tous les secteurs clés. Je serais tenté de vous ramener à la motion de soutien et de remerciement que le Hambol a adressée au Président Alassane Ouattara, le 27 juillet 2019 à Ferké. Mais, nous sommes en 2021, donc deux années après 2019. Regardez, ne serait-ce que les investissements réalisés dans le secteur routier. La réhabilitation de la nationale A3, de Bouaké à Ferké en passant par Katiola, Fronan, Niakara, Tafiré et Badikaha qui sont des localités du Hambol, est une fierté pour nous. Nos villes ont un visage reluisant. C’était le rêve du Président Houphouët Boigny. Il en avait posé les prémices. Aujourd’hui, le Président Alassane Ouattara redonne à nos villes leur dignité et ces villes donnent l’envie d’être habitées. Les travaux de bitumage des axes Bouaké - Satama Sokoro - Satama Sokoura – Bassawa ont démarré. Notre region n’est plus enclavée avec les travaux de bitumage en cours de l’axe Ngolodougou-Kong, dans le Tchologo et le pont de Bassawa qui nous relie au Gontougo.

  En termes précis, notre région a bénéficié de 65,3 milliards d’investissements dans le secteur de l’électricité, ce qui a fait passer le nombre de localités électrifiées de 48 sur 301 localités en 51 ans, à 251 en 10 ans soit un effort de 422,92%. Dans le détail : 

  • À Katiola 160%
  • A Niakara 226,67%
  • A Dabakala 665,22%

Ainsi que la construction de deux (02) postes-sources 225 kV pour un investissement de 18,616 milliards qui permet de sécuriser et de garantir une énergie de bonne qualité dans toute la région. 

Aujourd’hui, les 19 sous-préfectures de la région sont dotées de collège de proximité et nous sommes en train de doter les grandes zones (Canton et Groupe) de collèges de proximité, de centres de santé, de logements pour le personnel de santé dans les villages. 

Enfin, le PI2R a permis le renouvellement des ambulances pour l’évacuation des malades. La dernière ambulance est celle de l’hôpital général de Niakara qui a été remise en juin dernier. 

Le secteur de l’eau vient de bénéficier des financements pour le renforcement des capacités de production d’eau et la réhabilitation du réseau de distribution d’eau des trois départements de la région. Le château d’eau de Arikokaha qui desservira en plus les localités de Nangoniékéha, Niangbo, Fononkaha et Badiokaha est en finition. Tafiré, Badikaha et N’Golodougou, bénéficient depuis juillet 2019, d’une adduction en eau potable. D’une production de 72m3/jour, le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable permet une production additionnelle de 3400 m3/jour. C’est un investissement d’un coût de 9,3 milliards de FCFA. En plus de la disponibilité et de l’amélioration du taux d’accès à l’eau potable en milieu rural, le projet permet de couvrir les besoins des populations jusqu’en 2030.

 

Qui est attendu à cette cérémonie ?

 

I.K.K. : Ce sont toutes les populations, sans distinction. Nous avons mis en place un comité d’organisation assez ouvert qui intègre toutes les sensibilités de la région. Il ne s’agit pas d’une opération politique. Ce rendez-vous est placé sous le patronage du Premier ministre Patrick Achi et sous le parrainage et la présence effective du ministre d’Etat, Ministre de la Défense Téné Birahima Ouattara. Les ministres Ally Coulibaly et Thomas Camara, fils de la région, qui en assurent la Coprésidence, seront là. Nous devons faire preuve de cohésion et de responsabilité. Je salue d’ailleurs l’implication de tous les cadres à la préparation de ce grand évènement. Vous avez vu le ministre Ouassenan Koné, doyen des cadres de Katiola, présider des réunions préparatoires. C’est dire tout le caractère inclusif et non-partisan de cette cérémonie. Car, le développement du Hambol n’a ni visage ni coloration politique, religieuse ou sociale. 

 

 

Beaucoup a été fait, mais certainement que les populations attendent la réalisation d'autres promesses du chef de l'Etat qui jusque-là n'ont pas vu le jour, notamment en matière d'électricité, d'eau, de routes ou d'école. Qu'est-ce qui est prévu à ce niveau pour combler le déficit qui pourrait exister ?

 

I.K.K. : Oui, beaucoup a été fait et beaucoup reste à faire. Vous savez, les besoins s’accroissent en raison de la population qui elle-même s’accroît. La mise en œuvre du projet d’entretien routier permettrait d’améliorer la mobilité des populations, la question de l’accès à l’eau potable pour tous demeure une préoccupation nonobstant les projets en cours. Accentuer les investissements dans ce secteur est souhaité car les besoins en eau potable vont croissant avec la croissance de la population aussi bien dans les villages que dans les villes. Les projets de réhabilitation de la voirie bitumée des communes de notre région font partie des attentes. Mais, toutes ces préoccupations contenues dans le livre-blanc faisant suite à la visite d’Etat dans notre région en 2019, font l’objet d’un suivi particulier par le gouvernement. 

 

 

Pour terminer, avez-vous un appel à lancer aux populations du Hambol

 

I.K.K. : Un appel aux populations : venons dire merci à ce grand bâtisseur qu’est le Président Alassane Ouattara. C’est notre fils, notre frère, notre père. C’est lui qui fait aujourd’hui notre fierté. Le Hambol et Kong ont des liens effectifs et affectifs très forts depuis des lustres. Venons lui traduire notre gratitude, parce que l’amélioration des conditions de vie des populations est factuelle, le développement se voit dans chacune de nos villes et dans les villages, le changement se lit sur tous les visages, l’amélioration du pouvoir d’achat des populations des zones rurales est vérifiable, ainsi que la prise en charge des jeunes, dans le financement de leurs projets. Nous revenons de loin. Le Hambol, après plusieurs décennies d’oubli, renait, grâce aux actions de développement qui sont posées au quotidien.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ