x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 28 octobre 2021 | AIP

Une solution trouvée à ‘’la crise des serrures’’ au lycée moderne BAD de N’Douci

Le président du conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, Pierre N’Gou Dimba, a pris l'engagement de régler la facture de "la crise des serrures" au lycée moderne BAD, lors d’une réunion de crise organisée par le préfet du département de Tiassalé, Vakaba Koné.


L’administration de l’établissement avait constaté, lundi 25 octobre 2021, la fermeture des salles de classe avec de nouvelles serrures. Le proviseur a appris, par la suite, que la fermeture des salles et bureaux était orchestrée par l’opérateur économique qui a construit un bâtiment de quatre salles et deux bureaux.


Après des négociations et sur diligence du sous-préfet de N’Douci, Sandrine Danho-Oka, l'opérateur a accepté d'ouvrir les salles, mardi 26 octobre 2021.


L'opérateur économique, N'Tamon Aké, a fait savoir que c’est las d'attendre le paiement de sa facture après avoir réalisé les travaux et ne sachant à quel saint se vouer qu’il a posé cet acte pour se faire entendre.


Le président du comité de gestion de l’établissement, Gilbert Doré, qui a passé le marché de construction du bâtiment à l'opérateur après appel d'offres, a rappelé que les cotisations exceptionnelles levées par les parents d'élèves devraient servir à payer l'opérateur en deux tranches, sur une période de deux années scolaires.


Le coût des travaux s’élevait à 27 millions de FCFA. Après un premier versement de 14 millions, le second, de 13 millions, n'a pu être effectué en raison des nouvelles dispositions en vigueur qui interdisent toute levée de cotisation par le COGES, a-t-il indiqué.


(AIP)


kd/kvm/aaa/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ