x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 29 octobre 2021 | APA

L'Etat ivoirien veut optimiser le fonctionnement des Conseils de gestion des EPN

© APA Par Marc Innocent
Établissements publics nationaux: ouverture de la première session du séminaire de renforcement des capacités des conseils de gestion
Abidjan le 28 Octobre 2021. Adama Sall, Directeur de cabinet du Ministère du Budget et du Portefeuille de l'Etat, a ouvert ce jeudi la première session du séminaire d'information, de sensibilisation et de renforcement des capacités des membres des conseils de gestion des établissements publics nationaux.

Abidjan (Côte d'Ivoire)- Dans l'optique d'optimiser le fonctionnement des Établissements publics nationaux (EPN) de Côte d'Ivoire, la direction générale du budget et des finances, a organisé jeudi à Abidjan, un séminaire de renforcement des capacités des membres des Conseils de gestion des EPN.


« Les nouvelles sessions qui démarrent aujourd’hui constituent la suite de celles de 2019. Elles concernent cette fois l’ensemble des membres des Conseil de gestion des EPN et assimilés », a indiqué le directeur général du budget et des finances, Seydou Traoré, à l’ouverture des travaux.


La population cible, insinuera-t-il, est constituée d’environ 800 conseillers de gestion répartis en huit groupes de 100 participants. De fin octobre 2021 au premier trimestre 2022, deux sessions seront organisées par mois.


Le séminaire a été ouvert par M. Adama Sall, le directeur de Cabinet, représentant du ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat. Il a relevé que la mission de ces Conseils de gestion est de veiller à la bonne gouvernance et à la performance des EPN.


« Mais, force est de constater que les Conseils de gestion n’ont pas encore toujours fonctionné de façon optimale », a ajouté M. Adama Sall, faisant observer que les rapports établis trimestriellement par la direction générale du budget et des finances montrent que « plusieurs EPN n’ont pas encore de Conseils de gestion » ;


En outre, les Conseils de gestion qui existent se réunissent bien souvent de façon irrégulière, a-t-il mentionné, indiquant que cette situation impacte négativement la performance et la gouvernance des EPN.


Poursuivant, M. Adama Sall a souligné que les raisons évoquées sont, entre autres, la non-désignation des représentants des départements ministériels par les ministres de tutelle, l’inexistence d’actes réglementaires nommant les membres désignés et le non-paiement régulier des jetons de présence.  


Pour résoudre ces problèmes, le ministère du Budget a lancé un processus de régularisation en désignant ses représentants dans tous les EPN. Et ce, afin d’impulser tous les membres du gouvernement à en faire autant.


Cette session se justifie dans la mesure où les membres des Conseils de gestion désignés doivent être formés et sensibilisés au bon accomplissement de leurs missions, a soutenu M. Adama Sall, qui a invité ces mandants à se considérer comme des gardiens de la bonne gouvernance. 


AP/ls

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ