x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Art et Culture Publié le jeudi 11 novembre 2021 | AIP

La 6ème édition du festival « Coco Bulles » ouverte à Abidjan-Treichville

© AIP Par Serges T
Cérémonie d'ouverture de la 6e édition du festival international du dessin de presse et de la bande dessinée
Abidjan le 11 novembre 2021. La 6e édition du festival international du dessin de presse et de la bande dessinée a ouvert ses portes ce Jeudi dans la commune de Treichville en présence de l'ambassadeur de l'Union Européenne et du maire de la commune Amichia François

Abidjan, La sixième édition du festival international du dessin de presse et de la bande dessinée dénommée « Coco Bulles » a ouvert ses portes jeudi 11 novembre 2021, à Abidjan-Treichville.


A coups d’mages, les dessinateurs cherchent à convaincre les acteurs politiques en particulier et la population en générale à s’inscrire dans la dynamique de cohésion et de réconciliation.


« La Côte d’Ivoire est dans une dynamique de réconciliation. En ce moment tous les acteurs politiques sont dans cette voie là, d’où ce thème pour donner un peu plus de retentissement à cela », a indiqué le président du comité d’organisation, Lassane Zohoré.


Pour cette édition, le festival est axé autour du thème, « Le dessin comme outil de prévention des conflits », un thème qui vient à point nommé selon le maire de la commune hôte de Treichville, François Amichia.


« Treichville est honoré de pouvoir accueillir cette édition, nous avons voulu encourager cette édition de Coco Bulles parce qu’il est important que la Côte d’Ivoire qui a traversé une période difficile à un moment donné prenne les dispositions pour ne plus revivre ce que nous avons connu en son temps et cela passe par la prévention et par un changement de mentalité », a-t-il signifié.


L’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchman, a dit également soutenir ce festival qui fait la promotion du dessin, un instrument pour faire passé des messages sur les valeurs qui unissent les gens.


« On pense que le dessin est un instrument pour facilement passer des messages sur les valeurs qui unissent les gens comme la paix, la réconciliation, l’égalité et l’éducation. C’est un instrument qui peut aider à la réconciliation, à la prévention des conflits c’est pour tout ça que nous soutenons Coco Bulles », affirme-t-il.


Plusieurs activités vont meubler ces trois jours de festival, notamment des ateliers, des conférences, des expositions, des conférences-débats et des concours.


Les amateurs des dessins de presse et de la bande dessinée auront, par ailleurs, l’occasion de rencontrer les nombreux artistes invités dont Lars du Danemark et Marguerite Abouet, auteure de la bande dessinée Aya de Yopougon.


Initié par Tache d’encre qui est l’association des dessinateurs de presse et de bande dessinée vivant en Côte d’Ivoire, « Coco Bulles » est un rendez-vous biannuel rassemblant les bédéistes et dessinateurs de presse ivoiriens et internationaux. Ce festival est aussi un forum de rencontres et d’échanges entre professionnels et amateurs du dessin, permettant ainsi aux artistes moins aguerris de se mettre à niveau lors des ateliers de formation.


La sixième édition de « Coco Bulles » prend fin dimanche 14 novembre 2021.


(AIP)


ako/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Art et Culture

Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ