x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 12 novembre 2021 | Abidjan.net

Sécurité maritime dans le golfe de Guinée: les acteurs principaux réfléchissent à la question au cours d’un Séminaire Régional à Bassam

© Abidjan.net Par DR
Sécurité maritime dans le golfe de Guinée: les acteurs principaux réfléchissent à la question au cours d’un un Séminaire Régional à Bassam
Jeudi 11 novembre 2021. Le Centre Régional de Sécurité Maritime de l’Afrique de l’Ouest (CRESMAO) en coopération avec la Fondation Konrad Adenauer Stiftung à travers le programme pour le Dialogue des politiques sécuritaires en Afrique Subsaharienne (SIPODI), a initié un séminaire régional autour du thème « Dialogue régional sur la sécurité des espaces maritimes en Afrique de l’Ouest : enjeux, défis et perspectives ».

Le Centre Régional de Sécurité Maritime de l’Afrique de l’Ouest (CRESMAO) en coopération avec la Fondation Konrad Adenauer Stiftung à travers le programme pour le Dialogue des politiques sécuritaires en Afrique Subsaharienne (SIPODI), a initié un séminaire régional autour du thème « Dialogue régional sur la sécurité des espaces maritimes en Afrique de l’Ouest : enjeux, défis et perspectives ». 

Ouvert ce jeudi 11 novembre 2021, à l’endroit des hautes autorités militaires ivoiriennes, les officiers des forces navales de la sous-région, les Experts civils de la sécurité maritime (Cadres des Ministères des Affaires Étrangères et des Transports, Universitaires, Magistrats, Journalistes, etc.) d’une (10) dizaines de pays côtiers du golfe de guinée, ce séminaire planchera sur plusieurs aspects de la sécurité maritime.


Cette rencontre s’inscrit dans une série de séminaires entreprise par la Fondation Konrad Adenauer depuis plusieurs années dans l’accompagnement du processus d’intégration régionale pour garantir la sécurité maritime dans le golfe de guinée afin d’offrir une plateforme d’échanges d’expériences, de pratiques et de normes en vue d’identifier les défis et les solutions communs.


« Nous traiterons essentiellement de tout ce qui est question de sécurité maritime dans le golfe de guinée (la piraterie, de l’exploitation illicite de ressources maritimes, de trafic de drogue, de trafic d’êtres humains de toutes sortes de contrebandes et nous mettrons un point focal sur les questions de la coopération régionale, sur les questions de la juridiction et surtout sur l’action anti-piraterie » a indiqué Roland STEIN, Directeur du programme SIPODI.

Pour sa part, Abdoulaye Fofana, secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l'État en mer a confié que, malgré les actions du gouvernement et l’appui des partenaires internationaux, ''la criminalité maritime continue dans nos eaux à des degrés divers, malgré le contexte actuel marqué par la pandémie de COVID-19.'' a-t-il regretté. Néanmoins, Abdoulaye Fofana se réjouit tout de même, car la situation sécuritaire s’améliore. Selon lui, les dernières statistiques ont fait état d’une baisse de ¾ (depuis le début de 2021) des attaques et des incidents de sécurité maritime dans le golfe de guinée et surtout au large du Nigeria qui est la zone épicentrale en matière de piraterie et d’attaques.


« A titre d’illustration, à une date récente, le Golfe de Guinée constituait encore l’épicentre de la piraterie dans le monde avec près de 140 événements liés aux attaques maritimes par an. Selon une étude, les pays du Golfe de Guinée perdent environ 1,3 Milliard de dollars par an, imputable à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et encore plus dû à la piraterie. Par ailleurs, l’Afrique de l’Ouest devient de plus en plus une voie de transit et de consommation de la cocaïne issue de l’Amérique du Sud, en direction de l’Europe. » a-t-il fait savoir


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ