x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Sport Publié le mardi 16 novembre 2021 | AIP

Près de 3000 jeunes filles à la première édition du sport féminin à Abidjan

© AIP Par DR
Près de 3000 jeunes filles à la première édition du sport féminin à Abidjan

Près de 3000 filles de différents établissements secondaires d’Abidjan ont pris part, lundi 15 novembre 2021, à la première édition de la journée du sport féminin, au complexe sportif Agora de Koumassi, initiée par le ministère de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive à travers la direction des sports de masse et du genre.


Selon le directeur de cabinet, François Alla Yao, il s’agissait de sensibiliser ces jeunes filles à une pratique régulière du sport, d’abord pour leur santé mais aussi pour que celles qui ont un potentiel puissent s’appuyer sur cette pratique pour son épanouissement comme leurs grandes sœurs qui se sont présentées à elles et qui sont dans la vie active.


Avec le concours des encadreurs et les témoignages d’anciennes gloires (femmes) ivoiriennes (Toualy Julie, Akpa Julienne, etc), les élèves ont été instruites sur les opportunités qu’offre le sport aux pratiquants dans la vie active et bénéficié de séances d’initiation à la pratique de certaines disciplines comme le handball, le rugby, le basketball, le judo, le taekwondo, l’athlétisme, la lutte et la gymnastique.


« Habituellement, quand une jeune fille veut faire du sport, on dit qu’elle est garçon. Le sport n’est pas l’apanage des garçons. C’est une invite aux parents d’aménager des espaces dans la vie de leurs jeunes filles pour leur permettre d’avoir accès au sport qui peut faire d’elles demain de grandes représentantes de la Côte d’Ivoire mais aussi pour qu’elles puissent avoir un épanouissement », a souhaité M. Alla.


La directrice des sports de masse et du genre, Mariam Touré Anon, a salué la présence des ambassadrices venues encourager les jeunes filles à pratiquer le sport qui est non seulement bon pour la santé mais qui aussi permettre aux gens de gagner leur vie. Elle s’est réjouie de la mobilisation de cette édition inaugurale avec l’espoir de faire continuer sur cette lancée.


« Véritablement, nous sommes satisfaites de cette première édition et nous pensons encore faire mieux l’année prochaine », a promis Mme Anon.


La journée de la promotion du sport féminin s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la journée nationale de la paix, le sport étant un facteur de rapprochement et de paix et de cohésion sociale.


(AIP)


fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ