PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 18 novembre 2021 | Abidjan.net

Traditions et humanisme :  Siandou Fofana célèbre la fête des ignames et fait parler son cœur à Agnibilékrou

© Abidjan.net Par DR
Traditions et humanisme :  Siandou Fofana célèbre la fête des ignames et fait parler son cœur à Agnibilékrou
Attaché aux respects des us et coutumes du terroir, le ministre du Tourisme et des Loisirs a pris part le vendredi 12 novembre, à la fête des ignames au Palais royal du Djuablin, avant de faire des dons au Centre « Dieu peut tout faire ».

Attaché aux respects des us et coutumes du terroir, le ministre du Tourisme et des Loisirs a pris part le vendredi 12 novembre, à la fête des ignames au Palais royal du Djuablin, avant de faire des dons au Centre « Dieu peut tout faire ».


Le vendredi 12 novembre, à la Cour royale du Djuablin, à Agnibilékrou, le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana a célébré la fête des ignames 2021 de la région dont il est originaire. Une cérémonie placée sous l'autorité morale et en présence de Sa majesté Nanan Tigori Gnamin, 14e Roi du Djuablin. Et sous le parrainage de SEM le Premier ministre Patrick Achi. En compagnie de son aîné, Pascal Abinan Kouakou, Ministre-gouverneur du district de la Comoé, ils y ont porté la voix et les dons importants du Chef du Gouvernement, sous le prisme de la cohésion sociale et du développement dont le patrimoine culturel est un socle. En marge de cette activité valorisant le patrimoine culturel et touristique de l’aire Akan et qui s’inscrit dans le circuit « Entre richesses et traditions sur la route des rois », le ministre Siandou Fofana a profité pour poser un acte de solidarité en faveur des orphelins.

 Pour en revenir à la fête des ignames, il faut noter qu’elle marque le passage au nouvel an, en pays Agni. Elle est, en outre, l'opportunité de traduire la reconnaissance du peuple aux mannes des ancêtres pour l'avoir épargné des tribulations et de la famine. Et dont, en guise de piqure de rappel historique, le tubercule à l'honneur, sauva la tribu Takiman sous la férule de Nanan Arokpangni il y a plusieurs siècles, de la faim dans son exode. Et qui vaut à la fête des ignames d'être l'une des plus importantes du calendrier akan. Moment de partage et de ferveur, la fête à Agnibilékrou a vu la participation de têtes couronnées de toute l'aire agni. D'Abengourou à Niablé en passant par Amélékia, Bongouanou, etc.

« Unité, Fraternité et Paix », devise du Djuablin, s'est traduite dans les faits à travers chants et danses. Mais aussi, à travers les vœux réciproques de nouvel an. Et par les présents offerts mutuellement. En parallèle à l'allégeance renouvelée à Nanan Tigori Gnamin. Dont il faut le rappeler, a vu son nom du règne officialisé lors de la fête des ignames de novembre 2020. Aussi, par la voix de son Secrétaire permanent, Sa majesté a-t-il invité ses « sujets » à œuvrer sans relâche à cultiver la paix. Au sortir de cette célébration, le ministre Siandou Fofana a indiqué : « Nous devons puiser dans les racines multiséculaires de nos us et coutumes, la sève de la paix, de l’unité et de la solidarité ».

Des vertus qui l’ont certainement, conduit à faire parler son cœur, une fois de plus, en faveur des populations vulnérables, en l’occurrence, des orphelins. L'Ong « Dieu peut tout faire », qui a mis en place et gère avec les moyens du bord, l'unique orphelinat privé du Djuablin depuis six ans, avec à ce jour, 42 pensionnaires âgés de 1 à 17 ans, a reçu le ministre du Tourisme et des Loisirs, pour une visite-surprise.

 La jeune promotrice de l’orphelinat, Mlle Kouassi Ettien Bra, n’a pu, avec ses pupilles, caché son émotion, après le passage de l’illustre visiteur. Qui a décidé d'assister de façon pérenne, couver et redonner de l'espoir à ces enfants, « ses enfants » orphelins, abandonnés ou en rupture de ban avec des cellules familiales. Avec à la clé, le don immédiat en numéraire de 1 million de FCFA, 20 sacs de riz, 60 bidons d'huile alimentaire, 5 cartons de tomates concentrées, 10 cartons de pâtes alimentaires. Outre l'engagement d'une dotation mensuelle en guise de subvention personnelle, Siandou Fofana a indiqué qu’il s’emploiera à améliorer le cadre de vie, de mobilité et de scolarisation de ces pupilles; et incitera des parrainages. Exclusivement financé par les activités de production et de diffusion cinématographique itinérante de l'Ong, le donateur a pris l'engagement d'insérer les actions de celle-ci dans les canaux d'éligibilité aux différents fonds étatiques.


A. N.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ