PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 26 novembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Après la sortie de la Grande Bretagne de l’UE (Brexit) : La coopération économique avec la Côte d’Ivoire revue

© Le Nouveau Réveil Par DR
Le ministre Alcide Djédjé a reçu un certificat de reconnaissance pour son professionnalisme dans la conduite du dossier

La Côte d’Ivoire a revu sa coopération économique avec la Grande Bretagne, après la sortie de ce pays de l’Union Européenne (Brexit). Hier, l’ambassadeur de la Grande Bretagne en Côte d’Ivoire, Catherine Brooker, a eu une audience avec Alcide Djédjé, ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la diaspora, chargé de l’Intégration africaine.

Les deux personnalités ont passé en revue le niveau de coopération entre les deux Etats. « Nous avons, depuis très longtemps, avec l’Europe, à travers les Conventions de Yaoundé et celle de Lomé, un Accord commercial avec l’Union Européenne. Je suis le ministre de l’Intégration africaine, ministre de tutelle de la CEDEAO. La volonté de l’UE, c’est de faire des accords de bloc à bloc, c’est-à-dire Union Européenne-CEDEAO. On n’a pas encore trouvé un accord de bloc à bloc. La Côte d’Ivoire, compte tenu de ses intérêts vitaux, commerciaux avec l’UE, a fait l’Accord de partenariat économique intérimaire avec l’Union Européenne, c’est-à-dire séparé des autres pays de la CEDEAO.

La Grande Bretagne, entre-temps, est sortie de l’UE avec le Brexit. Les Accords intérimaires obtenus avec l’UE ont été dupliqués avec la Grande Bretagne pour ne pas qu’elle soit pénalisée par sa sortie de l’UE » a expliqué le ministre ivoirien en charge de la question.

L’ambassadeur de Grande Bretagne a décerné au ministre un certificat de reconnaissance pour son professionnalisme dans la conduite de ce dossier. « J’ai donné des instructions à mon équipe technique pour que cela soit négocié avec une très forte volonté politique de mettre la Grande Bretagne au même niveau que les autres pays de l’UE. Cela a été fait dans une bonne ambiance à la hauteur des relations que nous avons avec ce pays. Le président de la République, le Premier, la ministre d’Etat ont soutenu ce dossier » s’est félicité Alcide Djédjé. L’accent sera mis sur le secteur privé en vue de la création d’emplois. L’accent est mis sur le secteur. Intégrer les secteurs privés européen et ivoirien. « L’arrière-pensée politique, c’est que nos jeunes soient au travail. Eux qui sont la cible du terrorisme et candidats à l’immigration clandestine. Créer des emplois surplace pour créer des emplois en Afrique.

L’Afrique a les potentialités d’emplois, il s’agit de tirer le secteur privé européen pour booster le développement au Sud. En tant que producteur de pas mal de produits agricoles, l’Europe est notre principal client. Si nous n’arrivons pas à exporter, il y a problème. L’avenir, c’est le secteur privé qui crée les emplois. » L’ambassadeur de la Grande Bretagne s’est félicité de l’initiative de la Côte d’Ivoire dans la revue de la coopération économique entre les deux Etats.


JB KOUADIO

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ