PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 2 décembre 2021 | AIP

Le ministre des Eaux et Forêts promet une traçabilité dans le secteur du bois

© AIP Par DR
Journée nationale « un jour, 50 millions d’arbres » : le ministre Alain-Richard Donwahi appelle à une mobilisation de tous
Le ministre des Eaux et forêts, Alain-Richard Donwahi, a pris part, le 29 octobre 2021 à Abidjan dans la Forêt Classée d’Anguédédou, à la Journée nationale « un jour, 50 millions d’arbres », visant à restaurer le couvert forestier ivoirien.

Abidjan, Le ministre des Eaux et Forêts, Alain-Richard Donwahi, a promis la traçabilité du bois en vue de la gouvernance de ce secteur d’activité, mercredi 1er décembre 2021 au cours d’une rencontre de haut niveau avec les dirigeants des organisations internationales et opérateurs privés de ce secteur.


Il est souvent déploré l’utilisation illégale du bois par des personnes qui n’ont pas des autorisations d’exploitation. Pour le ministre, cette décision vise à améliorer l’industrie du bois et la rendre performante.


« Il faut une transparence dans la gestion pour éviter les suspicions de fraude », a-t-il indiqué, annonçant des actions fortes d’ici la fin d’année 2021 en vue de rassurer tous les bailleurs de fonds qui souhaitent apporter leur soutien à la Côte d’Ivoire pour la gestion de son couvert forestier.


Aussi, a-t-il appelé le secteur privé à prendre toute sa place dans la nouvelle politique forestière de la Côte d’Ivoire. « Elle fait une large ouverture pour le secteur privé. L’Etat tout seul ne peut pas mener le projet. Nous allons faire en sorte que la forêt devienne un investissement pour le secteur privé, c’est-à-dire partenariat gagnant », a-t-il ajouté.


Cette rencontre du ministre Donwahi pour la transition verte de l’économie forestière ivoirienne s’est déroulée avec le partenariat de Deloitte et BeDevelopment. Les partenaires financiers et techniques ont réitéré leur engagement au ministre à contribuer à la restauration du couvert forestier en Côte d’Ivoire.


Afin d’engager la transition verte de l’économie forestière ivoirienne, le gouvernement de Côte d’Ivoire a déployé plusieurs innovations au sein de cadre réglementaire, technique, économique, et financier du secteur forestier ivoirien. Un cadre participatif a été mis en œuvre pour s’assurer que ces innovations répondent aux exigences des objectifs de l’État ivoirien, aux attentes identifiées de chaque partie prenante, afin de mobiliser le potentiel de chacun des acteurs impliqués.


Le gouvernement a, par ailleurs, mis en place un nouveau cadre juridique pour permettre la mise en œuvre de cette politique, à travers l’adoption de la loi n° 2019-675 du 23 juillet 2019 portant Code forestier dont la majorité des textes d’application ont déjà été adoptés. Cet instrument de gestion et de gouvernance forestière accorde une place majeure au reboisement.


(AIP)


bsp/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ