x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le vendredi 17 décembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Reprise de la 5è phase du dialogue politique : Les acteurs de politiques se prononcent

© Le Nouveau Réveil Par Lobatchevski
Ouverture de la 5e phase du dialogue politique en Côte d'Ivoire
Abidjan le 16 décembre 2021. Le premier ministre Patrick Achi a présidé ce jeudi à la primature, la cérémonie d’ouverture de la 5e phase du dialogue politique en Côte d’Ivoire. Plusieurs responsables de partis politiques ou leurs représentants étaient présents

Pascal Affi N’guessan (Président Fpi)


« Nous pensons que ce dialogue aboutira sur une paix définitive »

« Ce dialogue nous donne une occasion formidable d’instaurer de façon définitive et durable la paix dans notre paix. Un dialogue qui s’inscrit, comme le premier ministre l’a dit, dans un contexte marqué par un climat de décrispation en témoignage les différents actes qui ont été posés par le chef de l’Etat et son gouvernement depuis 2018. Je veux parler des actes de décrispation qui ont été posés après les événements de 2020. Notre espoir c’est que le processus se consolide parce le contexte international marqué aujourd’hui par les menaces d’ordres sécuritaires nous oblige à faire bloc pour faire face à la menace. Nos compatriotes nous regardent car la situation que nous connaissons en Côte d’Ivoire est d’abord le reflet de la capacité ou de l’incapacité de la classe politique. Ils attendent que nous leur procurions la paix et la stabilité, ils attendent de nous des actes de développement. C’est à nous de faire la preuve et de dire que nous méritons que nos compatriotes nous accordent. Nous espérons que ce dialogue débouchera de façon définitive sur la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire.»


 


Adama Bictogo ( Rhdp)


« Nous devons nous rassembler autour des valeurs qui nous unissent »


« Le sens de responsabilité, pour nous, recommande et ce, face aux attentes de nos populations que ce cadre d’échange puisse nous aider à nous rassembler autour des valeurs qui nous unissent et que cette communauté de valeur nous permette de faire une vraie progression. Le Rhdp se définit comme la force motrice de cette volonté affichée du président de la République qui, par délégation au Premier ministre pour qu’ensemble, nous pensons Côte d’Ivoire, nous pensions développement, pour qu’ensemble nous bâtissions la paix et la stabilité. Car ce qui nous unit et nous rassemble, c’est la Côte d’Ivoire. Le Rhdp se rendra disponible, fera des propositions et sera le moteur de ce nouveau cadre d’échange »


 


Niamkey Koffi (Représentant le Pdci-Rda)


« Ce dialogue est placé sous le signe d’une politique d’unité, de liberté, de démocratie et de justice »


« Je voudrais, au nom du président Bédié, remercier le gouvernement et le président de la République, pour avoir eu l’initiative de la reprise du dialogue politique. L’édition d’aujourd’hui est la 5è phase et elle suscite un espoir pour nous. Nous nous félicitions pour cette volonté affichée par le Premier ministre de placer ce dialogue sous le signe de l’homme, sous le signe d’une politique d’unité, de liberté, de démocratie et de justice. L’information que nous venons de recevoir aujourd’hui va contribuer dans l’élaboration des termes de référence que vous avez signalés. Nous nous tenons donc à votre disposition et nous nous tenons donc prêts à poursuivre ce dialogue dans une volonté commune d’efficacité et recherche des conditions pour la paix dans notre paix »


 


Georges Armand Ouégnin (Vice-président du Conseil politique et stratégique du PPA-CI)


« Que tous les sujets soient abordés sans tabou »


« Le président Laurent Gbagbo et Ppa-ci se félicite de la reprise du dialogue qui devrait consacrer la paix durable dans notre pays. Une paix durable qui sera véritablement un gage pour l’avenir lumineux et radieux pour notre pays et surtout pour les générations futures de notre pays. Nous marquons donc notre disponibilité. Vous nous avez convoqués éventuellement pour les termes de référence. Nous souhaitons très sincèrement que tous les sujets soient abordés sans tabou et qu’on puisse trouver des solutions à tous les problèmes. La Côte d’Ivoire est notre patrimoine commun et nous avons l’impérieux devoir de le léguer dans la paix et la solidarité aux générations futures. Le président Laurent Gbagbo et son parti se tiennent à votre disposition et vont contribuer à cela ».


 


Mabri Toikeusse


(Président de l’Udpci)


« Que ce dialogue soit inclusif par les sujets abordés »


« Je voudrais indiquer que la Côte d’Ivoire a fait l’option de la démocratie et de la défense des libertés. Cela veut dire que le chef de l’Etat qui est le garant de la paix, doit tenir compte des préoccupations et des attentes des populations et agir pour que les conditions de la paix soient réunies. Nous voyons, à travers ce lancement de cette session de ce dialogue, une volonté affichée du chef de l’Etat d’agir dans ce sens. C’est pourquoi je voudrais m’en féliciter et vous remercier de nous y avoir conviés. Ce dialogue est inclusif évidemment par la liste de ses acteurs. Nous souhaitons qu’après la session du mardi, ce dialogue soit inclusif par les sujets qui seront abordés. Je voudrais qu’au bout de ce dialogue, nous puissions réunir les conditions, la confiance entre nous, entre nos Institutions et faire en sorte que nous puissions retrouver un pays de paix, de liberté et de démocratie. Je voudrais exprimer la disponibilité de l’UDPCI à prendre toute sa part à ce dialogue.


Propos recueillis par JEROME N’DRI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ