x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 24 décembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Lourdeurs administratives, demandes d’actes administratifs : e-administration et Signe mettent fin aux souffrances des usagers

Dans le but de maximiser la performance de l’administration publique ivoirienne à l’ère de la digitalisation, plusieurs réformes et projets ont été engagés. Lesdits projets visent à améliorer la qualité du service fourni aux usagers/clients en corrigeant les dysfonctionnements tels la lenteur dans le traitement des actes, l’absentéisme lié aux demandes d’actes administratifs, la faiblesse des interactions entre administration et entre l’usager, la difficultés d’archivage des documents papiers etc… c’est dans ce sens que le projet "e-démarche administratives" (EDA) et la signature électronique (SIGNE) ont été mis en place. Ce projet qui s’inscrit dans le programme e-gouv a été initié par le Secrétariat général auprès du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, chargé de la Modernisation de l’administration et le ministère de l’Education nationale à travers la Direction des examens et concours (DECO). Il a été présenté hier au Plateau dans les locaux de la DECO. Ce projet est aussi un moyen efficace de lutte contre la corruption dans l’établissement des documents administratifs. Le projet EDA a vu la dématérialisation de 66 procédures. 36 d’entre elles sont effectivement opérationnelles dont 9 à la DECO. Notamment la demande de relevé de notes du Bac et du Bepc, la demande d’attestation à usage administratif du Bac et du Bepc, l’établissement du diplôme de Bac et du Bepc…Et ce dans la phase 1 du projet. Dans sa phase 2, le projet a vu la vulgarisation de la signature (SIGNE) pour digitaliser les procédures à 100%. Le projet SIGNE vient en effet alléger la tâche des signatures de document. Plus besoin de la présence physique pour le faire. Via l’application, le procédé s’ouvre à nous avec des clés d’accès. Dr Tahet Noël, directeur de cabinet du Secrétariat d’Etat chargé de la Modernisation de l’administration, au nom du secrétaire d’Etat, Brice Kouassi, a insisté sur le fait que « Le projet que se réalise depuis son commencement dans une parfaite collaboration entre plusieurs structures à qui nous traduisons notre gratitude. Donc la DECO la SNDI et l’ANSUT… Il va s’implémenter dans d’autres services publics. Cette activité se positionne comme un des leviers majeurs de la transformation digitale de notre administration et de l’optimisation de sa productivité. Ce processus sera donc développé prioritairement dans les services administratifs à forte production de documents administratifs ». Pour le directeur de Cabinet de la ministre Mariatou Koné, ce projet s’inscrit dans une double exigence de qualité et d’efficacité. Il permettra entre autres d’adresser la problématique de la dématérialisation des procédures de document, de certification par la DECO. Cette rencontre consacre l’aboutissement d’un processus qui, depuis 2014 a mis en évidence la collaboration entre le Secrétariat d’Etat chargé de la Modernisation de l’Administration et deux Directions centrales du ministère de l’Education nationale que sont la DOB et la DECO.



JEAN PRISCA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ