x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 23 décembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Qualité de service dans l’administration, protection des données numériques… /Patrick Sommet, DSI au ministère de l’Economie numérique : « Notre modèle de développement a atteint ses limites »

Le ministère de l’Economie numérique, des télécommunications et de l’innovation a organisé un atelier de 2 jours au Plateau, dans le cadre d’une concertation élargie avec l’ensemble des Directeurs des systèmes d’informations (DSI) de l’administration. Patrick Sommet, DSI au ministère de l’Economie numérique, des télécommunications et de l’innovation, a rappelé que ledit atelier répondait à un souci d’améliorer la qualité de service au citoyen dans l’administration. « Notre modèle de développement a atteint ses limites et se heurte à des insuffisances et ne répond plus aux attentes des citoyens. Au regard de ces contraintes, et face à ce défi présent et à venir, l’Etat doit revenir au passage de l’administration d’un système endogène vers un système plus ouvert à l’extérieur devint de plus en plus nécessaire afin d’améliorer la qualité de service offerte aux citoyens (…) C’est un ensemble de textes que nous avons élaborés pour eux. Nous devons voir ensemble comment se rapprocher pour avoir une administration connectée, proche du citoyen » a dit Patrick Sommet. Qui note que le ministère de l’Economie numérique, des télécommunications et de l’innovation entend prendre une part importante dans le développement de tout ce qui est numérique en Côte d’Ivoire. A l’en croire, le digital permet d’offrir de nouvelles alternatives et des solutions pour atteindre les objectifs du développement durable. Il a par ailleurs relevé que depuis 2015, toutes les composantes de la société ont adopté à l’échelle mondiale, l’agenda 2030, pour le développement durable qui reconnait que l’expansion des TIC a le potentiel d’accélérer le progrès de l’humanité, de réduire la fracture numérique. Le directeur de cabinet adjoint, Amed Saco est revenu sur l’importance de la fonction des DSI qui s’avère nécessaire dans la protection des données numériques. « La protection des défis numériques est devenue, pour nous, un défi majeur à relever. La transformation numérique a fait naître de nouveaux risques pour les individus et les Etats et les organisations internationales. Il est donc question de passer ensemble en revue, les différents axes stratégiques et les textes qui assureront le développement numérique de la Côte d’Ivoire » a-t-il indiqué.


FRANÇOIS BECANTHY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ