x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 5 janvier 2022 | AIP

Achi s’engage à poursuivre l’action gouvernementale en 2022 autour des trois priorités définies par le président Ouattara

© AIP Par DR
Premier Conseil des Ministres de l'année 2022
Le premier Conseil des Ministres de l'année 2022 a eu lieu ce mercredi 5 janvier 2022, au Palais de la Présidence de la République.

Abidjan- Le Premier ministre, Jérôme Achi Patrick s’est engagé, mercredi 05 janvier 2022, à poursuivre l’action gouvernementale en 2022, autour des trois priorités, notamment la transformation économique, l’employabilité des jeunes et la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, définies par le président de la République, Alassane Ouattara, lors de son adresse à la nation, le 31 décembre 2021.


« Excellence Monsieur le président de la République, lors de votre adresse à la nation le 31 décembre, vous avez donné les principales orientations de l’action gouvernementale pour cette année 2022 autour de trois priorités majeures, directement issues de votre vision. La transformation de notre économie d’abord, l’emploi de notre jeunesse ensuite, la bonne gouvernance de notre Etat comme de notre société enfin », a affirmé M. Achi.


Il s’agira en 2022, a expliqué le chef du gouvernement, d’accélérer tous les projets de réformes et de modernisation en cours. Au premier chef desquels ceux concernant la modernisation de l’agriculture mais aussi le développement des infrastructures économiques structurantes en vue de toujours améliorer la compétitivité de l’économie comme la qualité des services délivrés aux usagers.


Il a indiqué également, que les efforts porteront sur le développement des infrastructures industrielles, notamment, les zones industrielles d’Abidjan et celles jouxtant les grandes villes de l’intérieure du pays, souvent dédiées aux secteurs de la transformation des matières premières mais aussi, les zones économiques spéciales et les zones économiques portuaires.


« Pour soutenir la transformation de nos matières premières agricoles et minières au plus près des zones de production, nous veillerons à mettre en place un écosystème adapté et des systèmes publics d’amorçage du secteur privé, pour mieux favoriser une dynamique économique locale, créatrice d’emplois pour les jeunes comme pour les femmes », a-t-il soutenu.


M. Achi a souligné que le gouvernement entreprendra des réformes aux plans institutionnel, financier et opérationnel en vue de promouvoir et soutenir les PME nationales, via le programme dit des « champions nationaux », ainsi que des chaines de valeurs entières, parmi les secteurs stratégiques identifiés pour le renforcement de l’économie et de ses capacités exportatrices.


« Parallèlement, l’action du gouvernement tendra à renforcer les bases structurelles des activités de production alimentaire, notamment le riz, le maïs, le soja, la banane plantain, les cultures maraichères, les produits d’élevage. L’objectif stratégique est clair : moderniser l’activité pour gagner en productivité, gagner en compétitivité, gagner en transformation locale, gagner en autosuffisance alimentaire nationale et enfin gagner à l’export », a-t-il précisé.


Pour la problématique de l’emploi de la jeunesse, il fait savoir que, lui et son équipe, entendent renforcer la synergie d’actions entre le développement des formations techniques et professionnelles qualifiantes, l’école de la seconde chance, le service civique national et les mesures favorisant l’entreprenariat des jeunes.


En ce qui concerne la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption, l’exemplarité et la redevabilité, les contrôles, les audits et la digitalisation de l’administration seront au cœur des actions du gouvernement Achi.


« Nous veillerons à ce que la célérité, la rigueur et la discipline dans la gestion guident la mise en œuvre des programmes de travail au niveau de chaque département ministériel. La recherche d’une meilleure performance opérationnelle, en particulier en termes de capacité de taux d’engagement et de décaissement des crédits budgétaires fera l’objet de notre attention constante », a-t-il conclu.


Le Premier Patrick Achi a pris cet engagement à l’ouverture du premier Conseil ministres de l’année 2022, tenu au Palais Présidentiel à Abidjan Plateau.



sn/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ