x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 26 janvier 2022 | AIP

Le nouveau format de l’examen de fin de formation des élèves maîtres entre en vigueur

Bondoukou– Le nouveau format de l’examen du Certification élémentaire d’aptitude pédagogiques (CEAP) pour la titularisation des élèves maîtres du Centre d'animation et de formation pédagogique (CAFOP) entre en vigueur à compter de cette année scolaire 2021 – 2022 pour répondre à l’amélioration de la formation de base de ces apprenants.


Cette décision est prise en conformité avec l’Arrêté portant modalités de formation initiale et de certification des élèves maitres pris en 2019 par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, a révélé le chef de service qualité à la sous - direction des CAFOP, Aké Ignace. Il s'exprimait lors d’une formation des inspecteurs d’enseignement préscolaire et primaire du Gontougo et Bounkani, au CAFOP de Bondoukou, mardi 25 janvier 2022.


« A partir de cette année 2022, la certification sera faitr selon les dispositions de cet arrêté nouveau. Nous ne ferons pas autrement que ce l’arrêté défini », a-t-il dit.


Cette mesure vise à répondre aux griefs portés à l’endroit des élèves dont le faible niveau des élèves et de certains enseignants du primaire, pour l'amélioration de la qualité de la formation de base. Cette nouvelle disposition dispose, notamment, que la formation se fera en trois ans, soit deux ans au CAFOP et une année en responsabilité sur le terrain.


A cet effet, lors des épreuves de fin de formation, les apprenants auront une séquence de classe de 45 minutes suivie d’une analyse critique de 45 minutes et un entretien sur leur portfolio. Ces deux compositions seront notées sur 20. Et la moyenne pondérée de 10/ 20 donnera aux élèves maîtres d’être admis à leur profession.


La mise en œuvre de cet Arrêté datant de 2019 répond à une démarche minutieuse qui "consiste à donner le temps pour former et informer les acteurs impliqués dans cette réforme", selon Aké Ignace.


A ect égard, les inspecteurs d’enseignement préscolaire et primaire, en qualité de président du jury, les conseillers pédagogiques du préscolaire et du primaire, comme premier assesseur et les professeurs du CAFOP pour deuxième assesseur, composeront le jury de ces compositions de titularisation.


nmfa/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ