x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 2 février 2022 | AIP

Les performances des acteurs de la filière anacarde révélées

© AIP Par DR
La noix de cajou

Bondoukou – Le directeur des systèmes d'information du Conseil coton anacarde (CCA), Gue Simplice, a révélé les performances réalisées par les acteurs de la filière anacarde en Côte d’Ivoire au niveau international, avec, en prime, une hausse significative et respective de la production de noix de cajou et des revenus des producteurs dans ce secteur agricole.


La Côte d’Ivoire est, depuis 2015, le premier producteur mondial avec une production de plus de 1 000 000 T/an, a salué M. Gue, lors du lancement des activités des comités de veille de cette filière dans les régions de l'Indénié-Djuablin et du Gontougo, mardi 1er février 2022 à Bondoukou.


Elle occupe le rang de premier exportateur mondial de noix brutes de cajou avec plus de 800.000 tonnes et demeure le troisième transformateur et exportateur mondial d’amandes de cajou après le Vietnam et l’Inde depuis 2020.


La production de noix de cajou génère un revenu de plus de 300 milliards FCFA aux producteurs par an pour un chiffre d’affaires directs et indirects de plus 650 milliards F CFA par an.


" Au total, plus de 400 000 producteurs d’anacarde cultivent sur pour une superficie de 1 360 000Ha", a relevé le directeur des systèmes d'information à la CCA.


Ce sont plus 1 200 acheteurs agréés, 160 exportateurs agréés et 33 transformateurs agréés par campagne, qui travaillent dans ce domaine d'activité. Selon M.Gue Simplice, ces avancées notables sont la résultante de la politique gouvernementale mise en œuvre.


" Dès son accession au pouvoir en 2011, Le président de la République, Alassane Ouattara et son gouvernement ont engagé un vaste programme de relance économique qui s’est traduit par des réformes structurelles dans le secteur agricole, notamment la filière anacarde », a-t-il expliqué. Pour lui, cette réforme a contribué à l’embellie actuelle de la filière.


Le Conseil de régulation, de suivi et de développement des filières Coton et Anacarde en abrégé, le Conseil du Coton et de l’Anacarde a été créé ainsi par la loi 2013-656 du 13 septembre 2013.


nmfa/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ