x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le dimanche 20 février 2022 | APA

La Côte d'Ivoire va créer une agence de valorisation de ses recherches

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)- L'Etat de Côte d'Ivoire envisage de créer une Agence nationale pour la valorisation socio-économique de la recherche et une restructuration de l'offre au niveau technologique. 


 Cette agence, conçue dans le cadre d'un projet de loi, devrait permettre de passer à la valorisation socio-économique de la recherche, a dit vendredi à la presse le professeur Souleymane Konaté, directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en marge d'un panel sur la recherche.  



 "Il ne sera plus question de faire de la recherche pour faire la recherche", a déclaré professeur Souleymane Konaté, indiquant que les besoins de recherches seront recueillis, via une plateforme électronique afin de structurer l'offre au niveau technologique. 



 Le secteur privé, l'Etat, les collectivités et les institutions pourront exprimer leurs besoins en matière de développement et les résultats de recherche non valorisés pourront être utilisés ou de nouvelles solutions seront adressées à ces problématiques. 


 Pour ce faire, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique veut "structurer cet écosystème avec des interactions qui conduisent à un fonctionnement qui va avoir un impact sur la production" et la création de richesse.  


 Dans ce contexte, il envisage de "formaliser ce cadre de concertation pour avoir une recherche scientifique qui impacte le développement", tout en accompagnant le secteur privé, l'Etat et les populations qui ont des besoins de recherche.


 "On a des structures de recherche, mais il n'y a pas d'adéquation entre les deux", ces entités et les besoins de recherche, a-t-il fait observer, relevant que l'objectif est de "mettre en adéquation l'offre de recherche que les chercheurs font et la demande de recherche".


 Il sera créé "un marché virtuel de la recherche, du développement et de l'innovation", a-t-il annoncé, mentionnant qu'un travail est déjà engagé avec le Patronat ivoirien pour définir ses besoins de recherche et structurer l'offre au niveau technologique.


 "Nous avons saisi l'occasion du business forum Union européenne -Afrique pour mener ces réflexions", car la recherche, le développement et l'innovation constituent une problématique transversale, non seulement pour le ministère, le secteur privé et (mais également) les collectivités, a-t-il poursuivi. 


 M. Konaté a fait remarquer que l'Etat, via ses différentes composantes, intervient sur la question de la recherche, du développement et de l'innovation, mais ces acteurs travaillent de manière séparée. Cette agence vient pour transformer les résultats de la recherche. 


 Un diagnostic de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, soulignera-t-il, a abouti à deux constats: la recherche scientifique est faiblement financée en Côte d'Ivoire, et ensuite faiblement valorisée au niveau socio-économique et culturel. 


 "Le budget alloué à la recherche est très faible, autour de 0,35% du budget de l'Etat, alors que les résolutions de l'UE selon l'accord de Lagos estiment qu'il faut au moins 1% du PIB" pour que la recherche ait un impact sur le développement, a-t-il renseigné. 


 "Ailleurs, la part de l'Etat n'est pas si importante, elle est structurante. C'est le secteur privé qui finance la recherche", a-t-il noté, tout en insistant que "le deuxième constat est que la recherche scientifique en Côte d'Ivoire est faiblement valorisée au niveau socio-économique et culturel". 


 Ce panel vise à valorisé les résultats académiques, les recherches dans les universités, en vue de permettre un impact réel sur la vie des populations, grâce à une structuration de l'écosystème de la recherche en Côte d'Ivoire. 


 Le panel a réuni le secteur étatique avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. L'Etat de Côte d'Ivoire met environ 10 milliards de Fcfa dans deux structures de recherche, le PASRES et le Fonsti, pour financer la recherche scientifique. 


 AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ