x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Faits Divers Publié le mardi 1 mars 2022 | Treichville Notre Cité

Drame dans la Cité n’zassa / Effondrement d’un immeuble ,6 morts, 108 familles impactées

© Treichville Notre Cité Par DR
Treichville : un immeuble en construction s'effondre et fait plusieurs morts
Dimanche 27 février 2022. Un immeuble en construction à Treichville Avenue 3, Rue 17, s'est effondré. On dénote plusieurs victimes dont des personnes décédées à la suite de ce drame. (Ph: l’immeuble avant et après le drame).

-      Le Gouvernement exprime sa solidarité

-      Le Conseil municipal aux côtés des populations


Désolation, consternation telles sont les constatsperceptibles sur les visages des Treichvilloises et Treichvillois le dimanche 27 février 2022 dans la cité historique.La cause : l’effondrement d’un immeuble R+7 à l’avenue 3 rue 17 dans la nuit du samedi 26 février 2022.

Le drame a eu lieu en pleine nuit, aux environs de 1 heure du matin, selon plusieurs témoins présents sur les lieux du sinistre.


Bilan macabre : 27 victimes dont 6 décès


Selon le GSPM, c’est à 1 h 13 minutes que leurs services ont été alertés pour l’effondrement d’un immeuble dans la commune de Treichville. Une fois sur les lieux, les éléments du Groupement des sapeurs-pompiers militaires ont constaté qu’il s’agit d’un bâtiment R+7 en construction. L’immeuble s’est effondré sur des habitations, notamment les cours-communes qui se trouvaient à proximité.

Le bilan provisoire établi par les sapeurs-pompiers fait état de 27 victimes, dont six décès constatés par le médecin de garde. Les décédés ont été mis à la disposition des pompes funèbres, rapporte le GSPM.

Les éléments du Groupement des Sapeurs-pompiers militaires et le chef des opérations, le Commandant Dago Tekry, ont déployés les grands moyens sur le terrain. Pour cette opération encore en cours, ce sont 08 engins, 01 équipe cynotechnique et 40 sapeurs qui ont été déployés.

La façade du bâtiment est au sol, éparpillée en mille morceaux. Elle n'est plus qu'un mélange de gravats et de planches de bois sous une couche de poussière


Le Conseil municipal et l’Honorable Amy Toungara aux côtés des familles


Au cours de cette éprouvante journée, les populationssinistrées ont pu compter sur le soutien du Conseil municipal. Aux premières heures de la matinée, le Premier magistrat de la commune et l’Honorable Amy Toungara se sont rendus dans toutes les cours impactés par le drame et leur témoigner compassion et soutien.

« Je voudrais avec Madame le député et au nom du Conseil municipal présenter nos condoléances aux familles qui ont été touchés. À l'heure où nous parlons c'est 6 personnes qui ont perdu la vie dans ce drame. Nous avons 15 personnes qui sont hospitalisés au CHU de Treichville.

C'est un drame que la commune de Treichville vit. C'est un drame que la ville d'Abidjan vit. C'est également un problème que le Gouvernement a pris à bras-le-corps depuis quelques années sous la houlette de monsieur le Ministre, Bruno Nabagné Koné, ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme.

Je puis vous dire qu’au niveau du Conseil municipal nous prendrons les mesures qu'il faut. Nous allons déjà prendre toutes les dispositions pour éviter pareil drame. Aujourd'hui, il faut faire face à une situation, vous voyez ce bâtiment à côté, la chute de l'effondrement de cet immeuble en construction l'a ébranlé. Il faut évacuer cet immeuble, il faut reloger une dizaine de famille. Avec le Gouvernement nous allons voir les mesures à prendre.

Mais déjà, j'en appelle au sérieux et aux respects des règles, par les promoteurs, les entrepreneurs et à tous ceux qui agissent dans le bâtiment. Aujourd'hui pas la faute de quelques-uns, 6 familles sont endeuillées. Nous prions pour qu’une opération vigoureuse soit mener pour que ceux qui sont fautifs dans l'avènement de ce drame puisse être recherchés, retrouvés et punis », a indiqué le Ministre Amichia.

Le Gouvernement exprime sa solidarité


Dans cette rude épreuve, Treichville n’a pas été seule. A preuve, la ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo, est venu s’enquérir du drame. Accompagné du Premier magistrat, elle a tenu à témoigner sa compassion aux familles impactées par la catastrophe.

« Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, un immeuble s’est effondré sur des habitations : une cour commune et des maisons. Le Gouvernement se devait d’être aux côtés des populations. Nous voulons dire merci à la jeunesse de Treichville qui dès les premières heures du drame ont apporté secours aux victimes. Dire merci au Sapeurs-pompiers. Le Gouvernement présente ses condoléances aux familles des victimes. Le Gouvernement apportera son assistance aux blessés et dans les jours avenirs nous reviendrons », a-t-elle précisé.


A sa suite, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé, s’est rendu également sur les lieux pour apprécier l’étendue des dégâts.

« C’est une mauvaise lecture que je fais. C’est inacceptable qu’une construction de ce type puisse s’affaisser comme un château de carte. Cela a été plusieurs fois dénoncé, mais il faut très certainement avoir des avis techniques. On se rend compte de la qualité de ces habitations lorsque ce genre de drame arrive. Je voudrais en tant que ministre de l’Intérieur et de la Sécurité en charge des questions de protection civile, encore une fois lancer un appel à la suite de mes collègues du Gouvernement qui sont déjà passés ce matin : dire aux opérateurs et tous ceux qui entreprennent la construction de bâtiment, non seulement de respecter les normes mais de prendre les avis techniques. Le Ministère de la construction et de l’Urbanisme est là pour accompagner tous ceux qui veulent construire. Il ne faut pas qu’on attendre ce genre de drame pour prendre conscience. Nous allons établir les responsabilités, car évidemment, ce genre de cas ne saurait être toléré. Je voudrais profiter de l’occasion pour présenter mes condoléances aux familles qui ont été touchées », a affirmé le Ministre de la Sécurité.

Enfin, une enquête a été ouverte pour tenter de déterminer les circonstances exactes de l’incident.

 

Encadré

Treichville pleure dans la solidarité

S’il y a un mot qui caractérise bien les populations riveraines de Treichville, c’est bien la solidarité et la fraternité. Selon plusieurs habitants, après l’effondrement de l’immeuble, des dizaines de jeunes se sont rendus sur place pour apporter assistance aux victimes. Ils étaient présents au plus fort de l’intervention bien avant l’arrivée des Sapeurs-pompiers, notamment pour rechercher d’éventuelles victimes sous les décombres.Le Ministre François A. Amichia s’est félicité de cet élan de solidarité des jeunes.

« Je voudrais vous remercier au nom du Conseil municipal. Dans un premier temps, nous allons nous occuper de vous, c’est-à-dire vous soigner. Et dans les premiers jours de la semaine, avec l’Honorable, Député de la circonscription, nous allons vous recevoir au Conseil municipal pour vous dire merci à notre façon. Le merci du Conseil municipal, le merci de nos populations, le merci des familles endeuillées pour le travail que vous avez accompli. Vous l’avez fait spontanément, vous l’avez fait de manière solidaire, cela mérite une reconnaissance de la part des populations et du Conseil municipal de Treichville », a souligné le Premier magistrat de la commune.

MAURYTH GBANE

JB AHOUTY

 

Encadré

Treichville, il est environ 1h du matin, ce dimanche 27 février quand un bruit sourd mêlé de craquement de béton se fait entendre dans un amasde poussière apocalyptique ... L'information comme une traînée de poudre s'empare de la cité n'zassa. La toile s'enflamme et le quartier Antonin Dioulo est pris d'assaut par les populations.

Un immeuble de R+7 vient de s'effondrer sur des familles innocentes. Qui en s'endormant cette nuit ne c'étaient pas imaginé qu'elles vivraient un véritable drame. S'endormir dans l'espérance du lendemain et se faire voler sa vie par la méchanceté des hommes épris par le gain facile. Bâtir un tel bâtiment sans tenir compte des normes en vigueur malgré les avertissements de la mairie et du Ministère de la Construction et de l’Urbanisme. Toute de suite les secours accourent. Les jeunes du quartier dans un élan de solidarité parviennent à sauver des personnes enfouis sous les décombres... Malheureusement on dénombrera 22 victimes dont 6 décès et 15 blessés évacués par les sapeurs-pompiers militaires.

Après l'émotion, la réalité.Comment ce drame a pu se déroulé sous nos yeux ? Comment un bâtiment R+7 a pu être érigé ?

Après les drames de Yamoussoukro, Cocody et Koumassi, aujourd'hui c’est Treichville… Pour éviter pareil catastrophe, il faut une synergie d'action entre le ministère de la Construction et de l'Urbanisme et les collectivités locales. Une plus grande implication des mairies dans la chaîne de décision de l'octroi des permis de construire et aussi un contrôle du matériel de construction par des produits homologué serait éventuellement.

 

KSK

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ