x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 9 mars 2022 | Abidjan.net

JIF 2022: Les femmes chercheurs de l'Université Nagui Abrogoua appellent à une prise de conscience collective

© Abidjan.net Par DA
JIF 2022: Les femmes chercheurs de l'Université Nagui Abrogoua appellent à une prise de conscience collective
La journée internationale des droits de la femme (JIF 2022) a été célébrée le mardi 8 mars 2022 à l'Université Nagui Abrogoua (UNA), à l'initiative de l'Association des femmes chercheurs de Côte d'Ivoire, section UNA (AFEMC-CI UNA).

La journée internationale des droits de la femme (JIF 2022) a été célébrée le mardi 8 mars 2022 à l'Université Nagui Abrogoua (UNA), à l'initiative de l'Association des femmes chercheurs de Côte d'Ivoire, section UNA (AFEMC-CI UNA).


C'est à travers une conférence publique portant sur "Égalité des chances pour un avenir durable dans un contexte de changement climatique'' que s'est tenue la célébration de la JIF 2022 à l'UNA. Cette conférence a été prononcée par le Pr Rose Koffi Nevry, Consultante Genre et Développement (GED).

 

La conférencière a fait l'historique de la JIF, mis en exergue les avancées en matière de droits de la Femme avant de s'appesantir sur la JIF dans un contexte de changement climatique. L'enseigant-chercheur note la persistance des discriminations à l'égard des femmes, notamment pour l'accès à la formation, aux emplois...Elle préconise la prise de mesures d'équité pour corriger lesdites inégalités.

Après avoir fait savoir que l'avenir durable consiste à agir en tenant compte des générations futures, elle soutient que l'émancipation réelle de la femme est une composante essentielle dans cette perspective.


Auparavant, le Pr Tano Yao, président de l'Université Nagui Abrogoua, après avoir relevé que le 8 mars marque la prise de conscience des injustices faites aux femmes dans le monde, a demandé à tous de montrer l'exemple dans chaque famille en matière d'éducation aux droits. ''L'UNA sensible à ces droits, est en voie d'installation d'une celle Genre'', a-t-il conclu.


La cérémonie a également connu la participation des Pr Hortense Atta Diallo, vice-présidente de l'UNA, Pr Emma Koffi Assemand, directrice du STA, Dr Seu-Anoi Netto Mireille, présidente de l'Association des femmes chercheurs de Côte d'Ivoire, section UNA (AFEMC-CI UNA), Mme Ouattara Ortense, présidente d'AFEM-UNA, qui ont toutes appelé à l'amélioration des conditions des femmes en Côte d'Ivoire.


DA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ