x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 9 mars 2022 | Le Patriote

Interview/ Kalil Konaté (Président Du Conseil Régional Du Hambol) : ``Dabakala a pris son envol avec Alassane Ouattara``

© Le Patriote Par DR
M. Ibrahim Kalil Konaté, Président du Conseil régional du Hambol et Président du Comité d’organisation

Profitant d’une mission dans le département de Dabakala, région du Hambol, le lundi 7 mars pour couvrir une réunion du GIZ en prélude à l’atelier de validation dans le cadre de son Programme de Gouvernance et de Gestion Durable des Ressources Naturelles des Espaces Comoé et Taï en Côte d’Ivoire (Pro2GRN), nous avons rencontré Monsieur Kalil Konaté, président de la région partie prenante du programme, et fait avec lui un tour d’horizon de la situation de la région.


Le Patriote : Votre région va bénéficier d’un programme important porté par le GIZ. Quel est le rôle du conseil régional et quelles sont les retombées pour les populations ?



Kalil Konaté: Il s’agit d’un programme qui vise l’exploitation et la gestion durable des plantes médicinales dans le canton Kafou. Le conseil régional entend accompagner l’initiative pour faire la promotion des femmes et des guérisseurs qui exploitent ces plantes. Nous devons donc délivrer une attestation de conformité et co-financer le programme.


LP : Vous êtes présent depuis plus d’une semaine dans le Hambol, pouvons-nous en savoir davantage sur votre agenda ?


K.K. : Oui comme d’accoutumée, chaque mois nous sommes présent pour les visites de chantiers et les réceptions provisoires ou définitives avec mes équipes techniques. Nous avons plusieurs chantiers à visiter.


Notamment, les chantiers des collèges de Kafoudougou-Darala, de Bokala, du Lycée d’Excellence des Jeunes Filles de Morla Dioulasso, des centres de santé de Dimbekaha, de Kabolo, de Sebolo et de Ouandraman. Aussi, demain nous visiterons les chantiers des piscines de Dabakala, de Niakara et de Tafiré. Ces visites sont des occasions pour échanger avec les populations pour mieux cerner leurs préoccupations et nous servent d’inputs pour l’élaboration future du Programme triennal 2023-2024-2025.


LP : A vous entendre, la région bénéficie de beaucoup d’investissements alors que le secrétaire exécutif du PDCI-RDA en charge de la propagande dit le contraire…


K.K. : C’est qui ce secrétaire exécutif ?


LP : Jean-Louis Billon !


K.K. : Ah bon ? Je suis quand même surpris ! Vous savez, ce monsieur ne mérite pas que je commente ses déclarations tant elles sont contraires à la réalité, au quotidien de notre région et du département de Dabakala dont il ne parle que quand il est en manque total de présence dans l’actualité. 


Je vous rappelle que ce monsieur a été maire de Dabakala de 2001 à 2013, président du conseil régional de 2013 à 2017, ministre de la République de 2012 à 2017. Son bilan pendant toutes ces années est absolument ahurissant. Faites un tour dans les 19 sous-préfectures et vous comprendrez combien le passage de Jean-Louis Billon a été un passage à vide !


Pour illustrer mes propos, en 2017 quand il quittait la tête du conseil régional, dans le secteur de l’enseignement secondaire, aucun des 20 établissements secondaires (Pangalakaha, Badikaha, Arikokaha, Niediekaha, Timbé, Bassawa, Niemené, Foumbolo, Bassawa, Sokala Sobara, Tendene Bambarasso, Satama Sokoura, Yaossédougou, Petionnara Finessiguedougou, Kawolo Sobara, Kpana Kalo, Kafoudougou-Darala, Bokala et Morla Dioulasso en cours) construits n’est à mettre à son actif.


Encore moins les 8 centres de santé construits de 2018 à ce jour. Pour être plus précis, la construction du collège de Foumbolo, qui avait démarré en 2015, a été abandonnée par l’entreprise chargée des travaux. Notre équipe a dû reprendre les travaux en avril 2018. Cela est factuel.


Il nous parle de routes, je me demande franchement s’il sait de quoi il parle. Je lui rappelle que pour rallier aujourd’hui (mars 2022) Yaossedougou à partir de Dabakala long de 27 km, il ne faut plus 3 heures mais bien 30 minutes car l’Etat fait de son mieux pour entretenir les routes. Vous pouvez, si vous le souhaitez, faire l’expérience avec moi. Par déformation professionnelle, j’ai coutume de chronométrer tous mes déplacements pour justement donner les informations exactes à ce genre d’affirmations mensongères. Je vous invite à faire un tour aujourd’hui sur l’axe Dabakala -Kong, le bitumage n’est pas encore effectif, mais les travaux préparatoires vous donnent déjà à rêver de ce que sera cet axe à la fin des travaux.


Vous savez, hier (ndlr, lundi 7 mars 2022), mon équipe et moi avons fait les trajets Dabakala-Kafoufougou, Ouandraman, Morla Dioulasso, Bokala, Dabakala de 11h à 15h avec des escales pour visiter les chantiers. 


Celui qui connait bien Dabakala et qui sait le temps qu’il fallait juste pour rallier Ouandraman à partir de Dabakala devrait rire de lui. Oui, il parle aussi de l’eau, mais je lui rappelle tout simplement que Dabakala et tous ses 224 villages existent avant 2011, et si c’est maintenant en 2022 que lui, l’homme d’affaires prospère parle de l’absence d’eau, je pense qu’il plaint certainement la gouvernance du PDCI-RDA. 


Je lui rappelle tout de même que nous avons connu le doyen Marcel Zadi Kessy, paix à son âme, et savons ce qu’il a fait pour Yacolidabouo et Soubré. Demandez-lui ce qu’il fait à Dabakala.


Pour lui dire que nous travaillons à rattraper tout le retard dû à leur gouvernance, je vous mets à disposition les études de l’ONEP sur les 10 châteaux d’eau multi-villages dont les travaux vont démarrer dans très peu de temps pour un investissement de plusieurs milliards de FCFA. Ce projet concerne les localités de Kotolo, Kawolo Sobara, Sokorogo, Kpana Kalo, Tendene Bambarasso, Bokala, Sepikaha, Pétionnara, Tenindieri, Tiengala et bien d’autres localités. Regardez ne serait-ce que les investissements réalisés dans le secteur routier.



LP : Justement, qu’est-ce qui a été fait dans ce domaine?


K.K. : La réhabilitation de la A3 de Bouaké à Ferké en passant par Katiola, Niakara, Tafiré qui sont des localités du Hambol. Et comme vous conviendrez avec moi que les travaux de bitumage des axes Bouaké - Satama Sokoro - Satama Sokoura – Bassawa sont en cours, à la satisfaction de toutes les populations.


En termes précis, notre région a bénéficié de 65,3 milliards d’investissements dans le secteur de l’électricité. Ce qui a fait passer le nombre de localités électrifiées de 48 sur 301 localités en 51 ans à 251 en 10 ans soit un effort de 422,92%


Dans le détail : à Katiola 160% ; Niakara 226,67% ; et Dabakala 665,22%. Il y a également la constructio de deux (02) postes sources 225 kV pour un investissement de 18,616 milliards qui permet de sécuriser et de garantir une énergie de bonne qualité dans toute la région. Aujourd’hui, les 19 sous-préfectures de la région sont dotées de collège de proximité et nous sommes en train d’en doter les grandes zones (Canton et Groupe).


Des centres de santé, des logements pour le personnel de santé dans les villages. Enfin, le PI2R a permis le renouvellement des ambulances pour l’évacuation des malades. La dernière ambulance est celle de l’hôpital général de Niakara qui a été remise en juin dernier. Billon a travesti la vérité, Dabakala a pris son envol avec Alassane Ouattara. Enfin, je considère ses propos comme des micro-agressions qui ne s’appuient sur autre chose que l’envie d’exister.


Pendant que moi je cherche à devenir le plus éloquent promoteur de la politique de développement du Président Alassane Ouattara, car les faits sont là, devant nous, lui cherche à exceller dans la création d’images. 


Même s’il est en charge de la propagande, la morale et son passé très récent, lui imposent de ne pas faire cette propagande de façon mensongère. C’est aussi simple que cela. Je vous remercie


Par CS

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ