x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 2 avril 2022 | AIP

Signature d'une convention pour le financement des artisans

© AIP Par DR
Signature d'une convention pour le financement des artisans

Abidjan - Le président de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (CNMCI), Bamba Kassoum et la directrice générale de la mésofinance Fin’Elle, Pierrette Kouakou ont signé, vendredi 1er avril 2022, une convention pour le financement des projets des artisans.


Ce partenariat vise à octroyer des financements pour développer les activités des femmes qui ont choisi des métiers d’homme, notamment la maçonnerie, la menuiserie, l’électricité en bâtiment, la peinture, a expliqué Mme Kouakou, précisant qu’il s’agira d’accompagner les femmes qui n’ont pas de compte bancaire, de former toutes les bénéficiaires à la bonne tenue de leur business et financer ensuite leurs différents projets.


«Nous allons les accompagner sur tout le long du processus », a-t-elle assuré.


Le président de la CNMCI, Bamba Kassoum, a exhorté les artisans à se mobiliser autour de ce projet. « Nous traçons le chemin et le cadre, mais c’est aux artisans de s’approprier le projet », a-t-il fait valoir, plaidant auprès de la mésofinance pour que la convention prenne en compte le maximum des artisans.


Agents économiques de poids, les femmes ivoiriennes, subissent malheureusement de fortes pressions sociétales et rencontrent de nombreux problèmes structurels dans le développement de leurs activités dont l’accès au crédit, le manque de crédibilité, l’insuffisance de formation, l’analphabétisme, le manque d’accès à l’information, la faible rémunération et le manque de connaissances sur la culture de l’épargne et du profil.


Tous ces facteurs réduisent considérablement leur inclusion financière.


Créée par décret n°93-01 du 07 janvier 1993, la CNMCI a pour principale mission l'organisation et la promotion des entreprises de métiers et de l'artisanat.


La mésofinance Fin’Elle, créée en 2018, filiale du groupe Cofina soutient l’entreprenariat féminin à travers des offres d’épargnes et de crédits incluant un programme de renforcement de capacités techniques et managériales.


(AIP)


Bsp/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ