x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 15 avril 2022 | AIP

Pâques 2022: Les chrétiens commémorent dimanche la résurrection de Jésus-Christ

Abidjan - Les chrétiens de Côte d'Ivoire, à l'instar de ceux du monde entier, commémorent dimanche 17 avril 2022, la Pâques rappelant la résurrection d'entre les morts du Seigneur Jésus-Christ.


La Pâques est la fête la plus importante du christianisme. Le Nouveau testament la situe au surlendemain de la passion du Christ. Après sa souffrance, sa crucifixion, sa mort et sa mise au tombeau, un ange apparaît aux femmes parties embaumer le tombeau le premier jour de la semaine (dimanche).


"Pour vous, ne craignez pas; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. Il n'est point ici; il est ressuscité comme il l'avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché et allez promptement dire à ses disciples qu'il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée: c'est là que vous le verrez", disent les Saintes écritures dans l'Evangile de Matthieu, chapitre 28 versets 5 à 7.


En attendant ce jour glorieux, les chrétiens observeront ce jour le Vendredi saint. C'est une journée de recueillement faite de prières, de cultes (ou messes), de représentations scéniques de ces aspects de la souffrance communément appelées “le Chemin de croix” dans les rues.


Certaines dénominations organiseront lundi des rassemblements dans des endroits précis pour fêter la Galilée conformément à l'injonction de l'ange aux femmes rencontrées au tombeau.


La fête chrétienne de Pâques plonge ses racines dans la Pâque juive. De nos jours, la Pâques est devenue une fête chrétienne commémorant la résurrection du Christ. Elle est célébrée entre le 22 mars et le 25 avril. De l’Hébreu “Pesah” et signifiant “Passer devant ou Epargner”, il s’agissait à l’origine d’une fête juive.


Elle rappelait l’ordre donné par Dieu aux israélites d’immoler un agneau de toute tare et d’en badigeonner le sang sur les montants des portes afin que les puissances, qui viendraient détruire les premiers-nés égyptiens lors de la 10è plaie, puissent passer au-dessus de ces portes sans s’arrêter.


(AIP)


fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ