x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Région Publié le dimanche 17 avril 2022 | AIP

Une organisation de jeunesse de Dimbokro veut mettre fin à l’orpaillage clandestin

Dimbokro - L’Union perpétuelle des jeunes de Bendékro (UJPB) a initié, vendredi 15 avril 2022, à Booré, un panel sur les « causes conséquences, code minier et solutions durables de l’orpaillage clandestin dans le canton Sakiaré» en vue d'inciter les populations des 16 villages du canton Sakiaré dans la sous-préfecture de Djangokro à l'abandon de l’orpaillage clandestin qui sévit dans cette zone et généralement à Dimbokro.


Le président du comité d’organisation, Nofou Zacharie qui a reconnu les impacts négatifs du phénomène d’orpaillage illégal sur les jeunes a souhaité une continuation des actions vigoureuses du gouvernement pour mettre fin à cette activité. Il a souhaité plus d’emploi pour les jeunes afin qu’ils se détournent de "ce fléau qui les décime avec son corollaire de drogue et de prostitution".


L’orpaillage illégal est bien souvent à la base des violences débouchant sur des morts d'hommes, la destruction de l'environnement, la pollution des eaux avec l'utilisation du cyanure, a affirmé le conseiller économique, social, environnemental et culturel, Koffi Eugene. Il a déploré le développement de cette activité dans la circonscription administrative qui, a-t-il indiqué, conduira si l’on n’y prend garde à appauvrir davantage les populations.


Le sous-préfet, Koné Emma a salué l’organisation de ce panel par les jeunes de sa circonscription administrative. Elle a espéré que les leaders d’opinion et de communautés serviront de relais pour accentuer la sensibilisation et conduire les populations vers l’abandon de l’orpaillage clandestin. Elle a relevé la disponibilité de l’administration à accompagner toutes actions qui contribuera à la sensibilisation de ses administrés.


Ont pris part à cette sensibilisation, outre les leaders de communautés, les chefs de villages, les jeunes et les femmes du canton Sakiaré. Elle était animée notamment par les représentants des directions régionales des Eaux et forets, de l'Education nationale et de l'Alphabétisation et de la gendarmerie ainsi que par le président de la fédération des mutuelles de développement du canton sécurité.




(AIP)

ik/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ