x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 29 avril 2022 | AIP

Qualité : l’accréditation SOAC jouit désormais d’une reconnaissance internationale (DG)

Abidjan, Le certificat d’accréditation du Système Ouest Africain d’Accréditation (SOAC), organisme d’accréditation de l’Union économique et monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest (UEMOA), jouit désormais d’une reconnaissance internationale, annonce le directeur général de cette structure, Marcel Gbaguidi.


« Le plus important aujourd’hui, nous étions dans une phase de préparation pour la reconnaissance internationale du travail qui se fait, notamment les attestations de laboratoire, et aujourd’hui c’est chose faite, car le SOAC a été accepté comme membre signataire de la coopération africaine d’accréditation. Parmi les trois organismes d’accréditation reconnus par la CEDEAO, seul le SOAC a été évalué par le African Accreditation Cooperation (AFRAC) en 2021 », a fait savoir M. Gbaguidi, au cours du « petit déjeuner de presse, mercredi 27 avril 2022, au siège de son organisation à Abidjan-Cocody.


« Cela veut dire, les laboratoires d’étalonnage, sous licence SOAC dans le domaine de la température et de la masse, les attestations sont mondialement reconnues. Encore plus concret, si j’ai un bal de coton et que je suis le bénin et j’exporte, que le critère de choix c’est le prix et le poids, j’ai maintenant la possibilité de faire vérifier les caractères de mesure de mon produit dans un laboratoire accrédité SOAC dans la région et pouvoir vendre à juste prix », a-t-il renchéri.


Il a coanimé cette conférence avec Nadine Abiola, directrice pays d’ITECH, un mécanisme d’accréditation biomédicale financé par le gouvernement américain, à l’occasion des 40 mois d’activité de la SOAC.


La Côte d’Ivoire compte à ce jour sept laboratoires biomédicaux accrédités par le l’organisme sous-régional sur 9 dans la zone UEMOA. Le pays enregistre également 17 laboratoires accrédités sur 33 dans le même espace.


Pour Marcel Gbaguidi, c’est cette pole position de la Côte d’Ivoire qui a justifié le choix du pays pour abriter le siège du SOAC.


L’organisation, poursuit son premier responsable, entrevoit de nouveaux chantiers, notamment « ceux de l’inspection et des personnes en les rendant internationalement reconnue, suivie de la certification des produits ».


Le directeur général a exprimé sa reconnaissance aux différents partenaires qui ont permis au SOAC d’atteindre cet objectif, notamment l’UEMOA avec l’appui de la CEDEAO et de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). Mais aussi les partenaires dans le domaine de la biologie médicale en Côte d’Ivoire dont le Centre de contrôle des maladies (CDC) des USA, le PEPFAR et ITECH.


L’espace CEDEAO compte trois systèmes d’accréditation, à savoir ceux du Ghana (GhaNas), du Nigéria (NINAS), et le SOAC qui a été créé en 2010 par l’UEMOA pour l’harmonisation des activités d’accréditation, de certification, de normalisation et de métrologie dans sa zone.


(AIP)


hkb/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ