x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 19 mai 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Restauration des terres : le Conseil du Coton et de l'Anacarde (CCA) en avance dans l'agroforesterie, selon le DG du CCA, Adama Coulibaly

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Adama Coulibaly, DG du Conseil du Coton et de l'Anacarde (CCA)

Le directeur général du Conseil du Coton et de l'Anacarde (CCA), Adama Coulibaly, a dit, le mercredi 18 mai 2022 à Abidjan, que la filière qu'il dirige est en avance dans l'agroforesterie. Le Conseil a commencé à fournir aux producteurs 100 hectares d'arbres forestiers qui seront plantés sur les parcelles élaguées afin de restaurer la forêt détruite et protéger le sol.


Il s'exprimait au cours d'une conférence de presse dans le cadre de la Cop 15.


''Le Conseil du Coton et de l'Anacarde (CCA) est engagé dans l'agroforesterie. Sur chaque parcelle élaguée d'anacardier ou de coton, nous plantons à la demande du producteur, des arbres forestiers. Les essences concernées sont l'acacia, le teck, etc. Cette année, nos parents producteurs attendent 100 hectares d'arbres forestiers que nous avons commencé à livrer'', a annoncé Adama Coulibaly.


Le directeur général du CCA a aussi souligné que sa structure travaille à l'atténuation des effets des changements climatiques sur les producteurs de coton et d'anacarde.


Il a évoqué l'existence d'un laboratoire d'analyses des sols qui permet de connaître la qualité des sols et de dresser la cartographie. Il a aussi évoqué l'existence d'une soixantaine de stations météo dans l'ensemble des zones de production afin de maîtriser la pluviométrie et établir le calendrier agricole.


Le CCA encourage également l'utilisation intelligente des engrais pour ne pas dégrader davantage les sols et aussi du fumure organique qui permet de régénérer les sols, a fait savoir Adama Coulibaly.


En termes de bilan pour la campagne 2020-2021, la filière coton a enregistré environ 500 000 tonnes faisant de la Côte d'Ivoire, le deuxième pays producteur pour les pays subsahariens et la Côte d'Ivoire reste dans le top 5 africain des meilleurs producteurs.


Pour l'anacarde, un arbre très écologique selon le DG Adama Coulibaly, le pays a atteint environ le million de tonnes en 2021 (exactement 966 000 tonnes de noix de cajou commercialisées). La Côte d'Ivoire en est actuellement le premier producteur mondial.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ