x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 28 mai 2022 | AIP

Lancement vendredi à Bouaké de la 2ème édition du salon international pour l'autonomisation et l'innovation féminine

La 2e édition du salon international pour l'autonomisation et l'innovation féminine (SAPAIF) a été officiellement lancé vendredi 27 mai 2022 à la mairie de Bouaké.


Ce grand rend-vous de l’entrepreneuriat et de l’innovation féminin se déroulera du 22 au 28 août 2022 autour du thème « Innovation au féminin: Outil d'autonomisation de la femme pour la transformation des économies africaines » et mettra en compétition plusieurs participantes issues de 16 pays de la sous-région ouest africaine.


Selon le commissaire général, Djié Koblé, cette 2e édition du SAPAIF sera marqué par des conférences et ateliers thématiques, des panels sur l'innovation et quatre concours portant, notamment, sur l'innovation, la transformation des produits agricoles, la gastronomie et la mode.


« Notre objectif est de créer un cadre d’échange entre les transformatrices de produits agricoles et les restauratrices qui vont proposer des mets diététiques, gage d'une bonne santé. Il s’agira pour de venir présenter leurs produits et inciter les visiteurs à les consommer afin qu'elles puissent avoir des gains pour contribuer à leur propre épanouissement » a-t-il révélé.


Pour le parrain, Gue Mathurin, directeur général de Gomalé group, cette initiative est à saluer en ce sens qu’elle permettra de mettre en lumière les capacités des femmes et pourra leur permettre de lutter contre la pauvreté.


Il a émis l’espoir d’une mécanisation de l’agriculture en Côte d’Ivoire pour permettre aux du milieu rural de bénéficier du fruit de leur labeur. « Aujourd'hui, si nous voulons que nos jeunes et mamans qui pratiquent l'agriculture soit heureux dans leurs familles, il faut mécaniser l'agriculture de sorte que les quantités qu'on nous demandera en Europe, nous arrivons à produire », a-t-il indiqué, exhortant les femmes à s’organiser pour travailler ensemble car seul, elles ne parviendront à rien.


Le DG de Gomalé Group a aussi plaidé en faveur d’un soutien plus accru de l’Etat. « Il faut que l'État nous aide étant donné que les femmes travaillent beaucoup, mais dans le désordre et cela entraîne la perte de leur production » a-t-il plaidé.


Le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Akoun Kouadjo, qui présidait cette cérémonie de lancement, a, au nom du préfet Tuo Fozié, félicité le commissaire général du SAPAIFet son équipe pour cette « initiative louable » tout en lui souhaitant un franc succès.


(AIP)


rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ