x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

NTIC Publié le lundi 1 août 2022 | Abidjan.net

Protection des données à caractère personnel: la Lonaci initie le débat

© Abidjan.net Par Jean Baptiste E
Digitalisation: 2e édition de la plateforme d'échanges dénommée " Les matinales LONACI.online "

La Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci) a initié un débat autour du thème ''Défi de la protection des données à caractère personnel ". Ce débat, qui a eu lieu le vendredi 29 juillet 2022 à Abidjan-Plateau, s'est fait dans le cadre de la 2e édition de sa plateforme d’échanges sur les thématiques du digital dénommée “Les Matinales LONACI online.ci”.


Modérée par la chroniqueuse TV, Rayana Assi, ce panel a été animé par Mme Allaman Amani Ghislaine (juriste, correspondant à la protection des données à caractère personnel/LONACI) ; Lionel Kokora, juriste-consultant en protection des données à caractère personnel/Groupe DPSE et Assoua Cauffi Silvère, chef de département conformité et protection des droits/ARTCI.


Cette tribune d’échanges de la LONACI a ouvert le débat sur les enjeux de l’exploitation et de la sécurisation des données fournies par les usagers, notamment sur ses plateformes digitales de jeux à l'ère du digital marqué par une rapidité du flux d’informations caractérisée par ailleurs par le partage de photos, vidéos, adresse IP et bien d'autres.)

 

Face à cette vitesse exponentielle des actions via le digital dans tous les secteurs socio-professionnels et surtout sur les réseaux sociaux, les différents panélistes ont à tour de rôle exhorté à la prudence, la vigilance, la responsabilité avant toute publication car les informations, même supprimées, restent stockées “quelque part”.

 

Même si la Côte d'Ivoire a réglementé le secteur à travers la loi N°2013-450 du 19 juin 2013 portant sur la protection des données des citoyens et le système de leur gestion, beaucoup d'efforts restent à consentir dans la pratique. M. Lionel Kokora, a invité les usagers à recourir aux institutions telles que la Police, l'ARTCI, la justice… pour obtenir réparation du préjudice en cas de violations.


“La question de la protection des données à caractère personnel est une problématique importante, assez nouvelle. (…) Face à ces données, la première réaction (des utilisateurs), c’est de les protéger des autres”, a conclu Mme Allaman qui a suggéré un nouveau mode de fonctionnement basé sur la modération.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ