x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Diplomatie Publié le mardi 23 août 2022 | Abidjan.net

Réaffirmation et Matérialisation des frontières terrestre et maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana : les membres des commissions techniques mixtes des deux pays installés

© Abidjan.net Par CK
Réaffirmation et Matérialisation des frontières terrestre et maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana : les membres des commissions techniques mixtes des deux pays installés
La Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a procédé avec la Commission des Frontières du Ghana, à l’installation officielle des membres des Commissions Techniques Mixtes de réaffirmation de la frontière terrestre et de mise en œuvre de la Décision du Tribunal International du Droit de la Mer sur la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, ce mardi 23 août 2022 à l’Auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau.

La Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a procédé avec la Commission des Frontières du Ghana, à l’installation officielle des membres des Commissions Techniques Mixtes de réaffirmation de la frontière terrestre et de mise en œuvre de la Décision du Tribunal International du Droit de la Mer sur la frontière maritime entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, ce mardi 23 août 2022 à l’Auditorium de la Primature à Abidjan-Plateau.


Le représentant du Premier ministre, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de Côte d’Ivoire, le GAL Vagondo Diomandé, a rappelé que c’est une tradition de la diplomatie ivoirienne que d’œuvrer inlassablement à la consolidation des relations entre la Côte d’Ivoire et les pays frères qui l’entourent. ''Bien au contraire, dans un contexte sous-régional marqué par la menace terroriste, nos États ont tous intérêt à s’unir pour relever le défi de la consolidation de la paix qui est la condition fondamentale à la marche vers le développement socio-économique de nos pays.'' souligne-t-il.


Selon lui, les deux Commissions Techniques Mixtes qui viennent d’être installées seront chargées pour la première, de réaffirmer la frontière terrestre entre nos deux Pays, et pour la seconde, de mettre en œuvre la Décision rendue par le Tribunal International des Droits de la mer le 23 septembre 2017 à Hambourg en Allemagne. Ainsi, il a exhorté les membres à un plein d'engagement dans leurs missions respectives au profit des deux pays ; et à œuvrer à faire en sorte que tout au long de ces différents processus, ils puissent travailler dans un esprit de fraternité, de franche collaboration et de préservation des bonnes relations qui lient les deux États.


Il a saisi l'occasion pour réitérer l’engagement de l’État de Côte d’Ivoire à renforcer son partenariat et à faire en sorte que ladite Commission atteigne pleinement les objectifs du Programme Frontière de l’Union Africaine.


Notons que cette cérémonie de lancement officiel des activités de ces commissions est la suite logique de la rencontre de prise de contact tenue le 24 février 2022 à Accra, entre le Secrétariat Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (SE-CNFCI) et la Commission des Frontières du Ghana.


A l’issue de cette rencontre, les deux commissions avaient convenu de la mise sur pied d’un Comité Technique de gestion de l’espace frontalier en vue d’identifier toutes les préoccupations relatives aux frontières entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, d’élaborer un programme pour la réaffirmation de la frontière (remplacement de toutes les bornes détériorées ) et la délimitation/démarcation de certaines lignes frontières ; et enfin identifier les actions prioritaires à mener pour le renforcement de la coopération transfrontalière.


Le Secrétaire exécutif de la Commission nationale des frontières de Côte d'Ivoire (CNFCI), Diakalidia Konaté a pour sa part indiqué que la rencontre d’Abidjan, s’inscrit dans le sillage de la consolidation et du renforcement des relations d’amitié entre ''nos deux États et des liens séculaires de fraternité qui unissent nos deux peuples.''


Selon lui, la rencontre d’Abidjan servira également à examiner le projet d’accord-cadre de coopération transfrontalière et à trouver des points d’accord concernant les solutions à apporter aux problèmes de pollution des fleuves et cours d'eau dans la zone transfrontalière commune.


Ces travaux ont vu la participation de deux pays observateurs, notamment la Guinée et la Sierra Léone. Ces deux pays frères qui démarrent le processus de matérialisation de leur frontière utiliseront cette opportunité comme un cadre d’imprégnation, de partage d’expériences et de recueil des bonnes pratiques en la matière.


Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ