x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Diplomatie Publié le samedi 3 septembre 2022 | COCOFCI

Conférence internationale sur le Leadership: Euphrasie Yao’’ vend’’ le modèle du programme Compendium des Compétences Féminines de Côte à Séoul

© COCOFCI Par DR
Conférence Internationale sur le Leadership en Corée du Sud : le modèle du programme Compendium des Compétences Féminines de Côte d'Ivoire présenté
Séoul le 18 Août 2022. La Ministre Euphrasie Kouassi Yao, coordonnatrice du Compendium des Compétences Féminines de Côte d'Ivoire , a pris part en qualité de panéliste au Sommet Mondial et à la Conférence Internationale du Leadership (WSILC 2022), du 08 au 18 août 2022, à Séoul, en Corée du Sud.

La Ministre Euphrasie Kouassi Yao, Conseillère spéciale du Président de la République, a pris part en qualité de panéliste au Sommet Mondial et à la Conférence Internationale du Leadership (WSILC 2022), du 08 au 18 août 2022, à Séoul, en Corée du Sud.


 Ce rendez-vous de partage d’expériences qui a rassemblé plus de 300 participants visait à explorer de nouvelles solutions afin d’adresser efficacement, en appui aux efforts des gouvernements, les problèmes critiques tels la résolution des conflits, le maintien de la paix, la pauvreté́, les questions environnementales, le changement climatique, l’autonomisation des femmes et des jeunes entre autres.


 Au cours de sa communication lors de la conférence de la Communauté́ des États sahélo-sahariens (CEN SAD), l’émissaire de l’ État de Côte d’Ivoire, s’appuyant sur l’expérience du programme Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire (COCOFCI), a édifié l’auditoire. En effet, ce modèle de rapprochement, de promotion de cohésion et de paix fédère plus de 15 000 femmes compétentes qui font bouger la gestion des affaires publiques et privées.


Titulaire de la Chaire UNESCO « Eau, Femmes et Pouvoir de Décisions, Euphrasie Yao, a également partagé l’expérience, du programme « CREA Paix » qui signifie Communautés

Régionales pour l’Autonomisation et la Paix; un instrument stratégique d’innovations, d’actions dans une perspective de prévention, réinvention de l’autonomisation et de la paix basée sur un leadership porté la communauté de base (Famille, chefs coutumiers, guides religieux, associations). Pour Euphrasie YAO, « La paix est non négociable. Elle ne tue pas, elle donne la vie. Elle ne détruit rien, elle construit tout. La paix se construit dans la solidarité et la diversité. La paix n’est pas une passivité, c’est une activité. C’est pourquoi, être des spectateurs passifs face aux interactions des violents tue la paix».


Outre la communication de Euphrasie Kouassi Yao, dans leurs interventions, les Présidents Macky Sall du Sénégal, Georges WEAH du Liberia, Muhammadu Buhari du Nigeria, l’ex Président des États unis d’Amérique, Donald J. Trump, le Président de la commission de l’Union Européenne, Jose Manuel BARROSO, du Premier Ministre du Cambodge, Samdech Hun Sen, Cambodian Prime Minister, de l’ex Premier Ministre du Niger, Rafini Brigi, l’ex Premier Ministre du Canada, Stephen Harper, de l’ex Ministre des Affaires Étrangères de France, Dominique de Villepin, etc, ont mis l’accent sur "l’urgente nécessité de faire taire les armes partout dans le monde". 


Pour parvenir à la paix, à l’issue de cette conférence, des recommandations ci-dessous ont été faites. Il s’agit entre autres, de la nécessité de donner une chance au dialogue permanent, à la coopération et l’action fondée sur des principes afin de parvenir à la paix et au développement durable. La création d’une synergie d’actions entre tous les acteurs du système multinational pour inverser la tendance actuelle. Le soutien de tous les partenaires techniques et financiers à la promotion du bien-être de la jeunesse véritable vecteur de la paix et l’investissement au profit de la jeunesse qui apparaît comme un investissement sur l’avenir, pour la paix, pour la solidarité et pour le développement durable des états.


Pour rappel, le COCOFCI a été initié par le Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA en 2011, au lendemain de la crise post-électorale en vue de rehausser le rôle des femmes dans la gestion des affaires publiques et privées, de valoriser les compétences féminines à tous les niveaux, dans tous les secteurs sans distinction d’ethnie, de parti politique, de religion. Cette partie n'a pas été exploitée il faut trouver une place vient apporter une réponse à la préoccupation de son Excellence Monsieur BRIGI RAFINI, Ex Premier Ministre du Niger et par ailleurs Secrétaire Exécutif de la CEN SAD qui dans son adresse sollicitait les chercheurs à l’effet de trouver dans leurs investigations une solution pour contrarier le principe ancien disant «qui veut la paix, prépare la Guerre » et parvenir à la paix sans faire la guerre.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ