x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 1 octobre 2022 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire : AfricaRice et le CERFAM s’unissent pour lutter contre la faim grâce à la coopération Sud-Sud

© Abidjan.net Par DR
Cérémonie de signature de protocole d’accord entre le CERFAM et AfricaRice à Abidjan
Le Centre d'Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition (CERFAM) et Africa Rice Center (AfricaRice) ont signé, ce vendredi 30 septembre 2022, à Abidjan Cocody, un protocole d’accord visant à favoriser la collaboration pour la promotion de politiques, de stratégies et d’actions visant à mettre fin à la faim, à la pauvreté et à la malnutrition en Afrique.

Le Centre d'Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition (CERFAM) et Africa Rice Center (AfricaRice) ont signé, ce vendredi 30 septembre 2022, à Abidjan Cocody, un protocole d’accord visant à favoriser la collaboration pour la promotion de politiques, de stratégies et d’actions visant à mettre fin à la faim, à la pauvreté et à la malnutrition en Afrique.

 

Ce partenariat qui couvre la période 2022-2023, permettra au tandem CERFAM-AfricaRice de s’accorder sur des domaines et des projets potentiels qui permettront d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et d’améliorer les moyens de subsistance des communautés, principalement des agriculteurs et autres acteurs de la chaîne de valeur du riz dans le Continent.

 

Pour Patrick Teixeira, le Directeur général par intérim du CERFAM, le riz est l’une des principales cultures vivrières pour des millions de personnes dans les pays africains. C’est donc son rôle crucial et la manne financière que représentent les importations de cet aliment qui ont poussé la structure qu’il à l’honneur de diriger et l’Africa Rice Center à unir leurs forces pour aider à mettre fin à la faim grâce à la coopération sud-sud. 

 

« Parmi les cultures vivrières de base, le riz est l'une des principales cultures vivrières pour des millions de personnes dans les pays africains, jouant un rôle crucial dans le système alimentaire. Pourtant chaque année, l'Afrique importe environ 12,6 millions de tonnes de Riz, ce qui représente une importante facture d'importation de 5,5 milliards de dollars par an »., a-t-il ajouté.. 

 

Pour lui, AfricaRice est un partenaire de choix pour la génération de preuves, le partage des connaissances et la promotion des bonnes pratiques pour leur reproduction et leur mise à l’échelle afin d’apporter des solutions innovantes et à fort impact aux petits exploitants agricoles et autres acteurs des chaines de valeur agroalimentaires.

 

« C’est une occasion de capitaliser sur les expériences et l’expertise de chacun », a déclaré M. Patrick Teixeira prônant par la même occasion le savoir-faire de son nouveau partenaire qui a à son actif une implication véritable dans la technologie du riz hybride qui a augmenté les rendements des pays africains ou encore RiceAdvice, une application mobile gratuite qui fournit des conseils techniques aux agriculteurs.

 

 

 « Notre partenariat est un gage de responsabilité, de dévouement et d'engagement envers les populations les plus vulnérables. Ensembles nous avons le pouvoir de faire avancer l'agenda du développement, de bénéficier aux populations vulnérables et de soutenir les efforts pour atteindre une Afrique sans faim ni malnutrition », va-t-il dire pour terminer.

 

Le directeur général d'AfricaRice, Dr Harold Roy-Macauley a tenu quant à lui à préciser que cette coopération contribuera assurément à la réalisation des objectifs de développement durable, en particulier ODD2 (Faim Zéro) et aux aspirations de l’agenda 2063 de l’Union Africaine car elle place les petits exploitants et les autres acteurs de la chaîne de valeur du riz au cœur de l’engagement commun visant à éliminer la faim et la malnutrition sous toutes ses formes sur le continent.

 

Selon lui, le riz peut être considéré en effet comme un candidat solide pour améliorer la sécurité nutritionnelle dans le monde et en particulier en Afrique. Il a donc salué ce protocole d’accord et s’est montré confiant pour la suite de cette collaboration.

 

 « Nous sommes donc ravis de signer cet accord de partenariat avec le CERFAM afin de générer et de diffuser des solutions durables pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition et contribuer à ce que le riz puisse contribuer à une alimentation saine des consommateurs…Je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude à la direction du CERFAM », s’est réjoui le premier responsable d'AfricaRice.

 

Le Centre d’Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition (CERFAM) est né d’un accord de partenariat entre le Gouvernement de la Côte d’Ivoire et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour aider les pays dans leurs efforts nationaux de mise en œuvre des politiques et des programmes durables visant à lutter contre la faim et à éliminer la malnutrition.

 

CT

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ