x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 3 novembre 2022 | AIP

Lancement de la Journée internationale des Réserves de Biosphères

Abidjan- Le Bureau de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) d’Abidjan a lancé, jeudi 03 novembre 2022, en collaboration entre autres, avec le Comité national MAB et l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), la première édition de la Journée internationale des réserves de biosphère autour du thème, « célébrons la vie ».


La Journée internationale des Réserves de biosphère a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO lors de sa 41ème session. Elle s’inscrit dans le cadre du programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO, qui est le plus ancien programme scientifique intergouvernemental de l’organisation visant à établir une base scientifique afin d’améliorer les relations entre les individus et leur environnement, a expliqué le représentant de l’UNESCO, Léon Rivière.


L’objectif de cette journée internationale des réserves de biosphère, a ajouté M. Rivière, est d’accroître, chaque année, la sensibilisation au développement durable, promouvoir la conservation de la biodiversité et des ressources naturelles par l’application des principes de la durabilité.


Il s’agit aussi, de reconnaître la valeur des services environnementaux que fournissent les zones rurales et leurs habitants au reste de la société, faire valoir la nécessité de développer les territoires de manière juste et équitable, par une gestion participative qui prenne en compte l’ensemble des parties prenantes.


Il s’agit également de faire valoir l’importance de la science dans la prise de décision, promouvoir l’éducation des jeunes à l’environnement, faire valoir l’importance que revêtent des écosystèmes équilibrés pour la santé humaine, faire valoir ces espaces pour ce qui est de générer des richesses et des emplois verts ainsi qu’inciter la population à ne pas déserter les zones rurales, a détaillé l’Assistant Programme chargé des sciences exactes et naturelles au Bureau UNESCO d’Abidjan, Ange Boni Yéyé.


Selon le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Babou Dramane, directeur de la Recherche, les objectifs de cette journée internationale des Réserves de biosphère cadrent avec les quatre programmes nationaux de recherche (PNR) définis récemment par son département.


Il s’agit notamment, du programme « Innovation, agriculture, développement durable », englobant les thématiques de la sécurité alimentaire et de l’agroforesterie, le programme « Ecologie et ville durable » avec les thématiques comme biodiversité conservation des écosystèmes ainsi qu’urbanisation et qualité de vie.


Egalement, le programme « Changement climatique, activités anthropiques et impacts environnementaux » traitant du changement climatique, du développement durable et de l’érosion côtière et enfin le programme « Santé et environnement », qui aborde le climat, l’environnement, les maladies émergentes et réémergentes ainsi que les déchets et la gestion des risques, a énuméré M. Dramane.


Il existe, à ce jour, 738 réserves de biosphère reparties dans 134 pays du monde, dont 22 sites transfrontaliers. L’Afrique compte 90 sites dans 33 pays dont deux en Côte d’Ivoire, à savoir, les Réserves de biosphère de Taï et de Comoé, selon les statistiques de l’UNESCO.


sn/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ