x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 17 novembre 2022 | AIP

L’AUF forme 50 étudiants sur les techniques de visualisation des données avec le Power BI

Le ministre ivoirien des Transports, Koné Amadou, a sollicité, mercredi 16 novembre 2022, à Yamoussoukro, l’appui des sénateurs à la lutte engagée par l’exécutif en matière de sécurité routière.


« La sécurité routière ne doit pas être l’affaire du gouvernement, l’affaire du ministre, la sécurité routière c’est l’affaire de tous. Et je voudrais solliciter le soutien de tous », a déclaré M. Koné, relevant que plus de 60% des accidents de la circulation qui surviennent à Abidjan sont dus à des véhicules particuliers et non des véhicules de transport en commun.


Il ajouté à ce bilan que 75% des morts qui surviennent sur les routes à l’intérieur du pays sont des motocyclistes.


« Dans nos régions, dans nos villes sensibilisez et passez le message de la prudence et du respect du code de la route », a souhaité le ministre des Transports.


Avant cette exhortation Koné Amadou avait réussi à faire adopter par la commission des affaires économiques et financières du Sénat le projet de lois portant ratification de l’ordonnance portant règles applicables en matière de transport intelligent et celui portant code de l’aviation civile.


Le transport intelligent est reçu comme l’application des technologies de l’information et de la communication au domaine des transports à des fins d’optimisation de l’utilisation des infrastructures de transport, d’amélioration de la mobilité, de la sécurité routière et de la sûreté, ainsi que de développement des services.


En ce qui concerne le nouveau code de l’aviation civile, il prend en compte les nouvelles exigences en matière de sécurité et de sûreté de l’aviation civile.


Il permettra d’améliorer la capacité de supervision de la sécurité, de la sûreté de l’aviation civile et d’assurer le développement du transport aérien.


Les deux textes qui faisaient l’objet de seconde lecture ont été adoptés à la majorité des membres de la commission spécialisée du Sénat.


(AIP)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ