x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 3 décembre 2022 | AIP

La formation en Master des dirigeants de mutuelles désormais possible à Abidjan

La Formation en Master des dirigeants des mutuelles sur la gouvernance mutualiste sera bientôt possible à l'Université des Lagunes d'Abidjan, par l’Université de Versailles Saint Quentin de France à la suite d’une convention signée avec l’Alliance des mutuelles sociales de Côte d’Ivoire (AMS-CI).


L’information a été donnée, vendredi 02 décembre 2022, aux responsables des mutuelles membres de cette alliance, lors d’une rencontre d’échanges avec un enseignement-chercheur de cette université française, Jean-Philippe Pénot qui, pour la circonstance, a entretenu l’assistance sur « Les enjeux de la gouvernance mutualiste ».


La présidente du conseil d’administration de l’AMS-CI, Clarisse Kayo Mahi, a souligné que la manière de gérer une mutuelle aujourd’hui est différente d’il y a 20 ans. Les données ayant évolué, il importe aux responsables de gérer de façon professionnelle les organismes dont ils ont la charge car les membres adhérents sont de plus en plus exigeants par rapport à la qualité des prestations à leur offrir dans le cadre de cette gestion.


Selon Mme Kayo, le fait de délocaliser la formation en Côte d’Ivoire, permettra aux mutuelles d’avoir les moyens de renforcer les capacités de leurs personnels à des coûts moins exorbitants comparativement à ceux en vigueur quand il s’agit pour eux d’aller en Europe.


« Aujourd’hui, la formation est délocalisée en Côte d’Ivoire, ce qui va amoindrir les coûts et permettre à un grand nombre de dirigeants mutualistes de se former ici et d’être des gestionnaires professionnels de leurs structures », s’est-elle voulue rassurante.


Revenant sur le bien fondé de cette formation en Master sur la gouvernance mutualiste, la directrice générale de l’Agence ivoirienne de régulation de la mutualité (AIRM), Colette Koné, a rappelé la fin des temps d’une gestion artisanale des mutuelles car il revient dorénavant aux dirigeants d’être outillés pour opérer de façon efficiente leur mission de suivi et de contrôle des mutuelles sociales.


« Une fois que la mutuelle est créée, il y a des règles pour la gérer. Il y a des obligations que les mutualistes doivent connaître notamment les gouvernances mutualistes. Il est nécessaire aujourd’hui, que les mutualistes soient formés pour qu’ils ne pensent pas que c’est un business et qu’il faut absolument qu’ils aient des bénéfices. La mutuelle ne fait pas de bénéfices mais des excédents qui doivent être réinjectés pour permettre une meilleure protection de ses adhérents, a soutenu Mme Koné.


Cette formation concernera des dirigeants de mutuelles du continent africain notamment ceux de l’Afrique de l’Ouest. Elle se déroulera sur quatre jours à raison de sept heures par jour de façon discontinue.


Créée le 9 juin 2007 par un groupe de cinq mutuelles et un cabinet prestataire de services de santé, l’AMS-CI est une personne morale de droit privé à but non lucratif.


Elle a pour objectifs, entre autres, de promouvoir le développement, la viabilité et la performance du mouvement mutualiste, œuvrer à une meilleure prise en charge des risques et partant à l’amélioration des prestations aux membres, assurer la représentation et la défense des intérêts des structures affiliées, etc.


(AIP)

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ