Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3912 du 5/12/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Financements publics du programme de Ouattara : 2000 milliards attendus, 4000 milliards obtenus
Publié le jeudi 6 decembre 2012  |  Le Patriote


Paris
© Présidence par Seibou
Paris : Le président de la République SEM Alassane Ouattara a reçu les ambassadeurs Africains en France
Mercredi 5 décembre 2012. France. Ambassade de Côte d`Ivoire à Paris. Le président Alassane Ouattara reçoit les ambassadeurs Africains


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

“Quand la Côte d’Ivoire s’éveillera, elle étonnera le monde ». C’est la conviction du premier ministre Daniel Kablan Duncan. Il l’a fait savoir, hier à l’occasion de la cérémonie de clôture de la réunion du Groupe consultatif sur le financement du Plan national de développement (PND) 2012-2015. Le disant, le Premier ministre ivoirien, s’est appuyé sur le fort engouement constaté chez les bailleurs de fonds. Selon ses dires, les fruits ont passé la promesse des fleurs. «Notre objectif de mobilisation pour le financement de nos projets publics était fixé à 2017 milliards de F CFA, soit 4 milliards de dollars US. Les annonces recueillies auprès de nos partenaires ont totalisé la somme de 8,6 milliards de dollars US, soit environ 4300 milliards de F CFA, pour la période 2013-2015», a-t-il fait savoir. Au premier rang des bailleurs de fonds publics, se trouve la Banque Mondiale. Mais, elle n’est pas seule. Selon les propos du Premier ministre, plusieurs autres institutions et organisations (BAD, BID, UEMOA, UE, FMI, BOAD, FSD, BIDC) et des pays (France, Allemagne) se sont manifestées pour soutenir le gouvernement ivoirien dans ses efforts qui visent à réduire de moitié le taux de pauvreté actuellement à 50%, dans les trois prochaines années. Pour le Premier ministre, cela dénote de ce que «la vision du Président Ouattara est comprise, soutenue et partagée par tous». Aussi, devrait-il rassurer que le processus de normalisation politique, de réconciliation en cours devrait permettre d’améliorer la gouvernance et le climat des affaires. Quant au secteur privé dont il est attendu beaucoup pour le financement du PND, Duncan a indiqué avoir noté «un engouement que cela a suscité, vu la densité des débats et la qualité des interventions». En effet, les opérateurs économiques se sont montrés enthousiastes face aux projets attrayants montés par les ministres techniques. Infrastructures économiques, Transport, mines, énergie, Industrie, agro-industrie, commerce, Postes et télécoms, logement, environnement durable, Emploi, santé et Education, sont autant de thématiques qui ont meublé les cinq panels qui ont précédé la clôture de la réunion. Beaucoup de questions ont été posées aux membres du gouvernement qui ont défendu leurs dossiers, signe de l’intérêt que les projets suscitent. Construction d’une nouvelle raffinerie, Construction de soixante mille logements sociaux et de cinq mille logements pour les policiers, réhabilitation des hôtels du Golf et Président et du parc animalier d’ Abokouamékro, Construction d’un village universitaire à Adiaké et de l’hôpital d’Angré… Il y a une grande palette de projets. Mais, dores et déjà, le ministre de la construction annoncé avoir signé, in situ, un premier contrat avec une société de construction marocaine pour les logements sociaux.
«La Côte d’Ivoire est au travail», a fait remarquer le chef du Gouvernement qui indique qu’il n’y a pas de facteurs de blocage politique, ni de conditionnalités en ce qui concerne les financements promis. Bien au contraire, indiquera-t-il, « c’est plutôt dans les journaux que l’on a le sentiment de l’insécurité». Pourtant, justifie le premier ministre, c’est le contraire. Les ambassades reviennent, les compagnies aériennes rouvrent.
Le réunion du Groupe de contact sur le financement du PND s’est refermée sur des notes d’espoir, car est annoncé, pour le dernier trimestre de 2013, la prochaine édition du Forum «Investir en Côte d’Ivoire».
Charles Sanga, Envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment