Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Biodiversité: la fondation des parcs et réserves de Côte d’Ivoire octroie 700 millions de Fcfa pour la préservation des parcs nationaux de Taï et de la Comoé
Publié le mercredi 15 avril 2015  |  Ministères
Conservation
© Ministères par DR
Conservation des Parcs et des Reserves: signature de deux conventions entre le président PCA de la FPRCI, Bernard N’Doumi et le président du Conseil de gestion de l’OIPR, Sombo Tano
signature de deux conventions entre le président du Conseil d’administration (PCA) de la FPRCI, M. Bernard N’Doumi et le président du Conseil de gestion de l’OIPR, M. Sombo Tano au siège de la Fondation à Abidjan, le 14 avril.
Comment




Chargée de mobiliser des ressources pérennes indispensables à la conservation de la biodiversité en dehors des subventions de l’État, la Fondation des parcs et réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI) a octroyé à l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), une subvention de 700 millions de FCFA pour financer les activités de gestion et de préservation des deux parcs nationaux de Taï et de la Comoé, qui représentent à eux seuls, plus de 76% de la superficie totale du réseau des parcs nationaux et réserves du territoire national.

La remise de cette subvention a fait l’objet de la signature de deux conventions entre le président du Conseil d’administration (PCA) de la FPRCI, M. Bernard N’Doumi et le président du Conseil de gestion de l’OIPR, M. Sombo Tano au siège de la Fondation à Abidjan, le 14 avril.

Réparti à raison de 400 millions de FCFA pour le parc de Taï et de 300 millions de FCFA pour celui de la Comoé, ce financement va servir de façon spécifique à assurer les six fonctions de gestion des parcs nationaux.

Il s’agit entre autres du suivi écologique, du management, de la collaboration avec les populations environnantes et aussi de la valorisation touristique de ces parcs. Sur ce dernier aspect, le Directeur général de l’OIPR, le Colonel Tondossama Adama entend mettre un accent particulier en cette année 2015, après avoir, procédé durant l’année écoulée, à un suivi écologique qui lui permet d’affirmer aujourd’hui que ces parcs nationaux « sont encore viables pour la conservation des espaces animales ».

M. Bernard N’Doumi a indiqué qu’à travers cette subvention obtenue grâce à la Coopération allemande et la Coopération française, l’objectif de sa fondation est de pouvoir mobiliser annuellement 2 milliards de FCFA pour la conservation des aires protégées de la Côte d’Ivoire. En la matière, il a rappelé que durant le dernier trimestre de l’année 2014, la FPRCI a donné à l’OIPR, 270 millions FCFA.
Commentaires


Comment