Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Déclaration du gouvernement à l’occasion de la journée mondiale des télécommunications/TIC et de la société de l’information
Publié le dimanche 17 mai 2015  |  Ministères
Déclaration
© Autre presse par DR
Déclaration du Gouvernement à l`occasion de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l`information
Dimanche 17 mai 2015. Abidjan. La déclaration du Gouvernement à l`occasion de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l`information. Photo: Bruno koné
Comment




Mesdames, Messieurs, Chers compatriotes,

Comme chaque année, le 17 mai, nous célébrons la Journée Mondiale des Télécommunications/TIC et de la Société de l’Information.

Cette année, cette journée coïncide avec les festivités marquant le 150ème anniversaire de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) autour du thème :
« Les Télécommunications et les Technologies de l’Information et de la Communication, moteurs de l’innovation ».
Fondée à Paris en 1865, initialement sous le nom d’Union Télégraphique Internationale, l’UIT est devenue par la suite l’institution spécialisée des Nations Unies dans le domaine des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication.
Ses activités couvrent aujourd’hui l’ensemble du secteur des Télécommunications/TIC, dont :
− la téléphonie, avec notamment les réseaux fixes et mobiles ;
− les services data, en particulier l’Internet ;
− la radiodiffusion, la Télévision Numérique Terrestre et les services multimédia de façon générale ;
− les réseaux satellitaires et les services embarqués sur ces réseaux.
L’histoire remarquable de l’UIT illustre le rôle central que cette institution a joué dans la connexion du monde, dans la modernisation des modes de vie de nos populations, ainsi que dans les processus d’innovation.
Les progrès et l’Innovation dans le domaine des TIC ont été fulgurants, d’abord par la vitesse à laquelle ces changements sont intervenus, pour l’essentiel au cours des 30 dernières années, mais également par la profondeur de ces changements, qui comme je l’indiquais plus haut, transforment d’une façon extraordinaire les processus économiques et sociétaux, nos systèmes de production, nos modes de vie.
En cette date anniversaire, il me parait opportun de rappeler quelques innovations dans le domaine des TIC qui ont transformé notre monde et permis les évolutions extraordinaires que nous connaissons en ce moment :
- en 1876, Alexander Graham BELL invente le téléphone, dont le premier appel au niveau mondial n’a lieu qu’en 1935 ;
- en 1956 des chercheurs mettent au point un nouveau système de transmission par la lumière à travers un brin de tube en verre. C’est la découverte de la fibre optique ;
- en 1964, IBM lance la commercialisation du premier ordinateur ;
- en 1969, le Département de la Défense des Etats Unis d’Amérique pose les bases d’un réseau de communication nommé ARPANET, qui sera l’ancêtre de l’internet ;
- en 1971, le premier ordinateur individuel est mis sur le marché ;
- en 1972 le premier message e-mail est émis;
- en 1984, le système de téléphonie cellulaire est lancé. A ce jour, il y a dans le monde 7 milliards d’abonnés à ce service et notre pays enregistre 22 millions d’abonnés sur ses 23 millions d’habitants, affichant ainsi l’un des taux de pénétration les plus élevés du continent africain ;
- En 1992, TIM Bernets-Lee et Robert CAILLIOU mettent au point le Word-Wide Web, complété plus tard par l’interface graphique (avec l’intégration d’images et de textes) de Eric BINA et de Marc ANDERSEN.
Ces innovations, dont la liste n’est évidemment pas exhaustive, ont chacune contribué à donner une dimension insoupçonnée au développement des télécommunications en général, et à l’Internet, en particulier, en faisant de ce réseau, la plus vaste plateforme mondiale d’offre de services de toutes natures.
Il suffit, pour mesurer cet impact des TIC dans la transformation de notre monde, d’imaginer le nombre incalculable de processus de création de valeur et d’innovations auxquels sont associés le téléphone, le courrier électronique, le Web et l’Internet :
Nous pouvons à ce titre évoquer le commerce électronique, la presse en ligne, le téléenseignement, la télémédecine, la banque en ligne, le mobile-money, la gouvernance électronique des Etats, etc.
Ces innovations, en réalité, se retrouvent dans chaque aspect et dans chaque moment de notre vie, pour améliorer les processus de production, se divertir ou améliorer nos conditions de vie.
Il importe dans ces conditions que ces innovations soient mises à la disposition de nos populations, dans des conditions d’accès qui leur soient facilement supportables.
L’UIT fait sa part en termes de validation, de normalisation, de standardisation, et de sensibilisation, mais il revient à nos Etats de créer les conditions d’un accès aisé aux TIC pour l’ensemble de leurs populations, à travers des partenariats efficaces avec le secteur privé, mais quand cela s’avère nécessaire, plus directement, par la régulation ou par l’investissement.

La Côte d’Ivoire, qui a ratifié la convention et la constitution de l’UIT depuis le 23 décembre 1960, a toujours pris une part importante dans les activités de cette organisation.
Aujourd’hui, sous le leadership de Son Excellence M. Alassane OUATTARA, Président de la République, et en ayant en ligne de mire l’émergence promise à l’horizon 2020, l’Etat de Côte d’Ivoire fait chaque jour ce qu’il lui revient.
Et nous notons avec satisfaction, les grandes avancées que notre pays connait ces dernières années dans le domaine des TIC. De nombreux chantiers sont ouverts, qui transforment progressivement notre pays, en mettant à la disposition des populations, des services résultant des pratiques et des technologies les plus avancées dans le monde:
1. le cadre réglementaire que nous avons mis en place est inspiré des meilleures pratiques et permet à ce jour un développement harmonieux du secteur des TIC, à l’avantage de toutes les parties prenantes, c’est à dire l’Etat, les opérateurs, les consommateurs ;
2. nous avons renforcé la connectivité à l’international et avançons chaque jour dans l’extension de la connectivité du territoire national en internet haut débit ;
3. le Chef de l’Etat a procédé lui-même, il y a quelques semaines, au lancement du projet « Un citoyen, Un ordinateur, Une connexion Internet », confirmant ainsi la volonté et l’engagement du gouvernement de donner aux populations des solutions concrètes en matière d’accès, individuel ou collectif, à l’équipement terminal téléphonique et/ou informatique.
4. nous déployons depuis trois ans des services de gouvernance électronique, destinés à améliorer le fonctionnement interne de l’Etat, mais également à favoriser sa relation avec les populations, par la fourniture à ces dernières, de services innovants, efficaces, rapides et moins coûteux ;
5. les ambitions de notre pays en matière de développement des TIC sont importantes et cela nécessite une expertise nationale dans ce domaine. Cela explique les nombreuses décisions prises dans le sens de la formation et de la promotion de ressources humaines qualifiées en cette matière.
Mesdames et Messieurs, Chers Compatriotes,
Notre pays avance dans un grand nombre de domaines. Il avance également dans celui si stratégique des TIC et les signes sont nombreux qui confirment cette révolution souterraine ;
Nous notons l’engouement de nos populations pour la téléphonie mobile et pour les services de téléphonie de façon générale, le nombre de sites web quotidiennement créés, les demandes de couverture en Wifi des campus universitaires, la construction et l’équipement de salles multimédia dans nos lycées et collèges, l’installation en Côte d’Ivoire d’acteurs privés internationaux dans les domaines du commerce électronique, des centres d’appels, de la sécurité numérique…, les initiatives prises par de jeunes ivoiriens dans les domaine de l’offre de contenu, de l’assistance et de la formation, la demande du marché bien supérieure à l’offre d’étudiants formés à l’Esatic, la place de notre pays dans les instances internationales (UIT, UAT…), l’évolution remarquable des services de banque en ligne et de eMoney, le nombre de connexions à l’internet mobile 3G, etc.

Je voudrais donc, à l’occasion de cette journée de célébration des TIC dans le monde, vous inviter à prendre le train de la modernité et du futur, celui vers l’émergence à l’horizon 2020, en vous appropriant ces technologies, créatrices de valeur et de bien-être.


− Joyeux anniversaire à l’UIT, que je voudrais assurer du soutien de la Côte d’Ivoire pour la pleine réussite de sa mission ;
− Vive la Journée Mondiale des Télécommunications et de la Société de l’Information ;
− Vive la Côte d’Ivoire, moderne et prospère.

Je vous remercie.
Commentaires


Comment