Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mode/7è édition FESMA : Trois jeunes créateurs de l’écurie de Ciss Saint Moïse distingués au Benin
Publié le mardi 16 juin 2015  |  Abidjan.net
Mode/7è
© Abidjan.net par Atapointe
Mode/7è édition FESMA : Trois jeunes créateurs de l’écurie de Ciss Saint Moïse distingués au Bénin
3 créateurs victorieux de plusieurs trophées au Benin ont présenté ce samedi 13 Juin 2014 leurs prix au célèbre styliste modéliste Ciss Saint Moise auprès de qui ils ont fait école.z
Comment




Trois jeunes créateurs issus de l’écurie du styliste modéliste et créateur Ciss Saint Moïse, initiateur du N’zassa Festival de mode de Treichville, ont été primés lors de la 7è édition au Festival du Stylisme, de la Mode et du Mannequinat, qui a eu lieu du 4 au 6 juin à cotonou au Bénin.
Les trois lauréats Abib Sangaré, prix du mérite stylisme, Barros Coulibaly, prix de l’espoir stylisme et Ousmane Doumbia, prix de l’excellence mannequinat n’ont pas manqué d’exprimer leur joie et leur satisfaction pour cette reconnaissance internationale, signe de la reconnaissance de leur talent au-delà des frontières ivoiriennes. « Le fait qu’on ait reçu ce prix à l’extérieur c’est dire que notre talent est reconnu à l’extérieur, c’est dire que ce que nous faisons est apprécié au-delà des frontières ivoiriennes », a indiqué Abib Sangaré, qui a troqué ses études en banque et finance pour une carrière de styliste modéliste.
Ils ont dédié ce prix à leur « parrain, mentor et père spirituel », Ciss Saint Moïse, auprès de qui ils ont fait toutes leurs armes. « C’est un papa pour nous, un père spirituel, on ne fera rien sans lui, il est notre conseiller. C’est un parrain pour nous », ont-ils dit.
« Ça été une fierté pour moi, c’est une reconnaissance du travail abattu. Nous avons travaillé sous l’égide de l’excellence, et c’est cette excellence qui est matérialisée avec ces trophées. En plus, ils ne sont pas à leur premier trophée. Être reconnu à l’extérieur de son pays est le signe que le travail abattu est reconnu à l’extérieur. Ce que je leur ai inculqué c’est la culture du travail et du travail bien fait. Mon souhait c’est que leur talent soit reconnu au delà du continent africain. Et pour cela, je reste à leur disposition et à la disposition de la jeunesse créative pour qu’elle puisse bénéficier de nos conseils », a indiqué Ciss Saint Moïse, qui s’est dit très « honoré » par le geste de ses filleuls.
Pour rappel, Ciss Saint Moïse a remporté le prix d’excellence au FESMA 2013.


Atapointe le Zaparo
Commentaires


Comment